Mon compte Devenir membre Newsletters

Les PME rattrapent leur retard technologique face aux grands comptes

Publié le par

Selon une récente étude Microsoft-Ipsos, les PME rattrapent leur retard numérique face aux grands comptes. Un effort qui pourrait encourager la relation client-fournisseur avec les acheteurs.

La tortue rattrape doucement l'avancée du lièvre. Selon une récente étude réalisée par Microsoft Ipsos, 80 % des PME-TPE sont aujourd'hui dotées d'une connexion internet, contre 92 % des grandes entreprises. Si le chiffre des petites et moyennes entreprises demeure en retrait par rapport à celui des grands comptes, force est de constater qu'il a plus que doubler en seulement dix ans. En effet, l'étude de Médiamétrie de 2001 faisait état d'un taux d'accès à Internet de seulement 39 % pour les PME-TPE. " Les PME françaises sont donc entrées dans l'ère des réseaux ", commente-t-on dans l'étude.

La protection des données avant tout


Côté outils, 81 % des PME interrogées disposent d'un pare-feu pour protéger leur parc informatique. La solution de protection dépasse ainsi le logiciel comptable ou de gestion, selon la récente étude menée par Microsoft et Ipsos sur les habitudes des entreprises face à Internet. Viennent ensuite les licences de bureautiques, plébiscitées à 74 % des entreprises, juste avant la messagerie électronique (69 % des entreprises interrogées en sont utilisatrice). Cependant la gestion des infrastructures de réseau et de leurs données (GED, ERP...) est encore peu maîtrisée par ces entreprises, qui préfèrent passer par une société d'infogérance dans deux tiers des cas (63 % des sondées).

Pour une optimisation de la relation client-fournisseur

À la question de savoir quels sont les gains prioritaires dans le cas où l'entreprise disposerait des équipements informatiques optimaux, 43 % des entreprises interrogées placent la productivité du travail et l'économie de temps en tête de leurs attentes, suivies de près par la pérennité de la satisfaction de leur client (39 %). Des objectifs qui devraient réjouir les acheteurs des grands comptes ainsi que leur prescripteur, dans la mesure où elles comptent des PME parmi leurs fournisseurs. Ce rattrapage technologique pourrait-il encourager et faciliter la relation client-fournisseur entre petites et moyennes entreprises et acheteurs ? À espérer.