Mon compte Devenir membre Newsletters

Le rapport Symantec Intelligence novembre 2011 rendu public

Publié le par

Des attaques quotidiennes multipliées par quatre en 10 mois mais un taux de spams et de mailwares qui demeure faible. Voilà le rapide constate du rapport Symantec Intelligence novembre 2011.

En moyenne, 94 attaques ciblées ont été bloquées chaque jour au mois de novembre. Voilà les résultats tirés du dernier rapport de Symantec Intelligence de novembre 2011. L'analyse révèle que le nombre quotidien d'attaques ciblées a quadruplé depuis le mois de janvier. En France, ce sont en moyenne 3,2 attaques ciblées qui sont bloquées chaque jour, et un utilisateur sur 396 qui peut en être la cible. Mais ces chiffres sont à comparer à ceux enregistrés au Japon, où au moins une attaque est interceptée environ tous les neuf jours, et où elle vise au plus une personne sur 520.

Néanmoins, les menaces traditionnelles n'ont que très peu évolué entre octobre et novembre 2011. La proportion des e-mails échangés dans le monde s’avérant être des spams a reculé de 3,7 % entre octobre et novembre à 70,5 %. En France le niveau de spam est de 70,9%, contre 76,9% le mois précédent. Les tentatives hameçonnage ont enregistrées une faible reprise : le taux mondial de phishing a augmenté de 0,04 %  avec une moyenne, d'un e-mail sur 302 (0,33 %) porteur d'une attaque de phishing.  La proportion d'e-mails échangés dans le monde véhiculant des virus s'établit en novembre à 0,39 % (un e-mail sur 255,8), soit une baisse de 0,03 % par rapport au mois d'octobre.

Sur une tendance sectorielle,  l'industrie automobile apparait comme le secteur le plus touché par les menaces spams avec un taux de 73 %. Suivis de près par le secteur de l'éducation où le taux de spams a atteint 71,5 %, les services informatiques, la finance et le secteur chimiques et pharmaceutiques avec respectivement 69,3 %, 69,2 % et 69,1 %. Le secteur public est resté le secteur le plus touché par les tentatives de phishing, avec un e-mail sur 120,9 et les attaques de logiciels malveillants, avec un e-mail sur 74,3 intercepté.