Mon compte Devenir membre Newsletters

Le groupe Bouygues confie la gestion de ses DEEE à ATF

Publié le par

Depuis six mois, le service de gestion de fin de vie des matériels opéré par ATF a déjà permis de collecter plus de 5 000 équipements informatiques et électroniques.

ATF Gaia, entreprise adaptée et filiale du groupe ATF, a été choisie par le groupe Bouygues pour traiter, recycler et revendre ses matériels informatiques et électroniques, ce qui représente entre 10 000 et 20 000 équipements par an, comprenant ordinateurs de bureau, écrans, serveurs, matériels de téléphonie et autres imprimantes.

Créé en 1995, le groupe ATF (50 collaborateurs, 6 millions d'euros de chiffre d'affaires) se positionne comme le spécialiste de la gestion et de la reprise de parcs d’équipements électroniques et informatiques professionnels en fin de vie. Cela dit, plusieurs critères sont à l'origine du choix opéré par le groupe Bouygues. En réalisant le tri au plus près des points de collecte dans ses centres agréés, ATF limite considérablement les transports inutiles, optimisant ainsi le bilan carbone dès la prise en charge des équipements. La société réalise également la suppression des données et préserve l’anonymat des équipements dans les jours qui suivent la collecte, réduisant ainsi les risques relatifs à la sécurité des données pour le groupe Bouygues.

 

5 000 équipements récupérés depuis six mois

En six mois, le service de gestion de fin de vie des matériels opéré par ATF a déjà permis de collecter plus de 5 000 équipements. Sur les 87 tonnes de déchets récupérées, 31 tonnes ont été réutilisées et 56 ont été détruites. La valorisation intelligente et solidaire des DEEE devrait permettre au groupe Bouygues de réduire le coût de revente et de recyclage de ses équipements informatiques et bureautiques de plusieurs centaines de milliers d’euros par an.

La signature du contrat s'est traduite par la création de cinq emplois solidaires au sein d'ATF Gaia. Pour 2010, des recrutements supplémentaires sont prévus pour assumer la pleine charge du contrat.

Actuellement déployé en France, ce type de partenariat pourrait être étendu à l'ensemble des métiers de Bouygues en Europe.