Mon compte Devenir membre Newsletters

Le cloud computing est finalement très peu connu

Publié le par

En présentant les conclusions de son étude sur l'adoption du cloud computing, la Business Software Alliance constate que l'Europe va devoir redoubler d'efforts pour promouvoir les atouts des services cloud.

Le cloud computing est finalement très peu connu

Tout le monde en parle… ou presque, mais le Cloud semble faire un flop en Europe ! Alors que le cloud computing compte parmi les secteurs les plus florissants du marché IT mondial, en Europe, moins d’un utilisateur de PC sur quatre déclare utiliser des services cloud. En effet, selon l’étude de la Business Software Alliance (réalisée début 2012 par Ipsos Public Affairs), seuls 24 % des 4 000 utilisateurs de PC interrogés dans neuf pays membres de l’Union européenne ont indiqué exploiter des applications cloud de type services en ligne de traitement de texte ou de messagerie électronique. Une proportion inférieure à la moyenne mondiale, qui atteint 34 %.
Pire, la grande majorité des utilisateurs européens de PC ignore même ce qu’est le cloud computing : 65 % des sondés n’en ont jamais entendu parler ou n’en connaissent que le nom. Le degré de familiarisation avec le concept de cloud computing varie d’un pays étudié à l’autre. En effet, environ un quart des utilisateurs de PC britanniques (28 %) et grecs (24 %) disent y être aguerris, et environ un dizième seulement en France (10 %) et en Pologne (9 %).

Autre conclusion qui peut surprendre : les pays où l’utilisation de services cloud est la plus répandue sont la Grèce et la Roumanie avec 39 %, un score nettement supérieur aux moyennes européenne et mondiale. Les utilisateurs du cloud computing se font bien plus rares dans les pays les plus développés du Vieux Continent, notamment l’Allemagne (17 %), la Belgique (18 %) et la France (19 %). Ces résultats contrastés reflètent la tendance générale de l’étude, à savoir que les pays émergents devancent actuellement les pays développés en matière d’utilisation des services cloud.

Par ailleurs, 86 % des adeptes du cloud computing dans l’Union en font un usage personnel, utilisant majoritairement des services gratuits ; 29 % seulement déclarent également exploiter des applications cloud à des fins professionnelles, contre 33 % à l’échelle mondiale. Les offres cloud les plus populaires en Europe sont les services de messagerie électronique (79 %) et de traitement de texte en ligne (36 %), suivis des solutions de stockage de photos et de jeux en ligne (à égalité avec 35 %).

Cet automne, la Commission européenne dévoilera sa stratégie de promotion du cloud computing, premier volet de son plan de stimulation de l’adoption des services cloud en Europe. La BSA encourage les décideurs politiques à mutualiser leurs efforts dans le cadre d’une approche globale pour permettre aux utilisateurs européens de profiter pleinement des avantages de l’essor mondial de la technologie.