Mon compte Devenir membre Newsletters

« Pour nos agences, l'impact de la dématérialisation a été quasi nul »

Publié le par

Sous l'appellation “Entreprise numérique”, la Caisse d'Épargne a entamé, en 2010, un vaste programme de dématérialisation des documents dans lequel s'inscrit son projet Ged en mode SaaS. Témoignage d'Olivier Coulon, directeur du projet à la Caisse d'Épargne Île-de-France.

Olivier Coulon, directeur du projet, Caisse d'Epargne Ile-de-France

Olivier Coulon, directeur du projet, Caisse d'Epargne Ile-de-France

Implémentée «temporairement» depuis deux ans autour de la solution Docubase, cette opération s'appuie sur les points forts de ce mode de déploiement, à savoir sa rapidité et sa souplesse de mise en oeuvre. Le projet impliquait dès le départ deux grandes catégories de documents : ceux des crédits immobiliers et ceux des successions.

Pour les agences, il faut souligner que l'impact a été quasi nul. « Leur fonctionnement n'a pas été modifié. Elles établissent toujours des documents papiers que nous récupérons en Ged via notre partenaire Tessi documents services après numérisation. Des pièces complémentaires sont, par ailleurs, ajoutées aux dossiers directement par le prestataire», explique Olivier Coulon, directeur du projet. L'objectif étant d'aboutir à terme à un flux de dématérialisation de toute la chaîne, y compris depuis les agences. Le volume traité est conséquent puisque la Caisse d'Epargne Ile-de-France, sur la seule partie crédit immobilier, traite deux millions de pages par an.

Sur le plan budgétaire, ce projet Ged est facturé à la page, soit un tarif compris entre deux centimes et un euro. Cet écart se justifie par la complexité du traitement réalisé. « Le traitement peut aussi bien être basique avec une simple numérisation en fonction d'un volume important. A l'opposé, le traitement peut être très complexe, avec séparation des documents, classement, indexation automatique (RAD/LAD) ou manuelle, etc. », précise Olivier Coulon. Même si la fin du mode SaaS n'est pas planifiée, le transfert du projet Caisse d'Epargne Ile-de-France vers des outils implémentés en interne pourrait voir le jour en 2013 ou, plus probablement, en 2014.

Caisse d'Epargne Ile-de-France

ACTIVITE
Banque

CA 2011
1 milliard d'euros (produit net bancaire)

RESULTAT NET
120 millions d'euros

EFFECTIF
4500 salariés

VOLUME D'ACHAT
NC

EFFECTIF D'ACHAT
6 personnes

Pour aller plus loin....

Pour en savoir sur la GED en mode SaaS, découvrez l'article de Jérôme Pouponnot paru dans le DA 160 Décembre 2012  - Janvier 2013 : La Ged en mode SaaS: entre tentation et hésitation...