Mon compte Devenir membre Newsletters

EDF migre son processus de gestion des mandats sur le modèle européen SEPA

Publié le par

En réponse au nouveau mode de prélèvement européen SEPA, notamment le processus de gestion des mandats, EDF s'est appuyé sur Tessi pour mener à bien ce vaste projet. Le point avec Gilbert Labbé, directeur trésorerie et financement intra groupe d'EDF.

EDF migre son processus de gestion des mandats sur le modèle européen SEPA

 Comment le nouveau mode de prélèvement SEPA SDD impacte EDF ?

La migration vers le nouveau mode de prélèvement SEPA, et plus particulièrement la mise en place du processus de gestion des mandats SEPA permettant ces prélèvements, représente un enjeu vital pour EDF. Le SEPA SDD (Sepa Direct Debit) est en effet un projet visant à unifier les processus et les outils de paiement pour l'ensemble des pays européens, aussi bien pour les opérations nationales que transfrontalières. Il faut savoir qu’à compter du mois de février 2014, seuls les virements et prélèvements SEPA pourront être utilisés. La particularité de ce projet porte sur le fait que ce sont les créanciers qui doivent gérer les autorisations de prélèvement, et de pouvoir notamment apporter la preuve de l’existence du mandat, si par exemple, une contestation est présentée par le débiteur. Un processus qui tranche avec nos coutumes françaises où les autorisations de prélèvement étaient sous la responsabilité des banques des clients. Aujourd'hui, plus de 77 % des clients d'EDF règlent leurs factures par prélèvement automatique sachant que nous souhaitons que ce taux progresse régulièrement. Le reste de ces clients payent par TIP, par chèque, par espèce ou d’autres canaux de paiement plus spécifiques (télérèglement par exemple).

Quelle est votre réponse ?

Démarré en 2010, notre projet SEPA, en matière de gestion des mandats, repose sur l’achat d’une solution progicielle que nous devons intégrer à notre Système d’Information afin de gérer la base des mandats, et mettre en œuvre les nouveaux moyens de paiement. Sous l’égide de la Direction des Achats, nous avons lancé un appel d’offre en juin 2012. Sur la dizaine d’éditeurs ayant répondu, six ont été retenus en short list, et Tessi via l’outil "Mandathèque", nous est apparu comme la solution la plus proche de nos besoins. Nous avons été frappés par la capacité de l’outil à se calquer à notre organisation, que ce soit pour la maison mère, mais également pour l’ensemble des filiales (quatre importantes à l’échelle Européenne, sans compter celles liées aux autres entités spécialisées – comme notre filiale de distribution d’électricité ERDF). A titre d’exemple, il était nécessaire que l’outil soit suffisamment souple pour qu’il puisse gérer les multiples événements de la vie d’un mandat de prélèvement, à savoir, les différents avenants que peuvent demander les clients en modifiant les informations du mandat.
Par ailleurs, la solution doit pouvoir s’appliquer au processus de gestion de l’ensemble des typologies de clientèle (particuliers, entreprises, collectivités…) présents en France, et aux applications de CRM, que ce soit au niveau des conseillers clientèle, du back-office ou des services de trésorerie. Globalement, la solution devrait impliquer plusieurs milliers d’utilisateurs pour un budget estimé à plusieurs millions d’euros.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Actuellement en pleine phase d’analyse sur l’implémentation de la solution, avant le paramétrage puis les phases de tests durant les prochains mois. Notre objectif est d’être pleinement opérationnel à partir de septembre/octobre, avec une base de mandat complète, et une relation effective avec les applications de facturation qui doivent communiquer avec l’outil Tessi. Mais nous travaillons actuellement pour que les clients payant actuellement par prélèvement national, soient transposés d’ici avril en SDD. A terme, Tessi Mandathèque accueillera la gestion de 40 millions de mandats, relatifs aux 230 millions de prélèvements prévus par an par EDF.

Fiche repères
Activité : Energie
Raison sociale : Electricité de France
CA 2012 : 72 729 M€
Résultat Net 2012 : 4 216 M€
Effectif : 160 000 (Groupe)
Volume d’achats : NC
Effectif achats : NC