Mon compte Devenir membre Newsletters

Saint-Étienne s'offre un portail culturel entièrement dématérialisé

Publié le par

La ville de Saint-Étienne a instauré en 2005 une offre culturelle destinée aux 16-25 ans, le Sainté Pass. Aujourd'hui, elle lance un portail dématérialisé pour relancer l'offre et offrir plus de souplesse d'utilisation à une population convertie depuis longtemps aux charmes de la démat' culturelle.

Saint-Étienne s'offre un portail culturel entièrement dématérialisé

La Ville de Saint-Étienne a mis en place en 2005 une offre culturelle destinée aux 16-25 ans, le Sainté Pass. Le principe : 13 coupons pour 10 euros donnant droit à des réductions sur des spectacles, des expositions... Une initiative qui plaît, mais le format papier s'avère rapidement contraignant. En 2010, les ventes ont chuté de moitié. Décision est donc prise de créer un portail innovant, entièrement dématérialisé pour relancer l'offre.

Avec près de 6000 ventes à son lancement, le Sainté Pass connaît un réel succès auprès des jeunes, mais celles-ci ralentissent rapidement. Face à ce constat, la Mission Jeunesse et Vie Etudiante de la ville de Saint-Etienne lance une grande enquête d'opinion en 2010. Le retour des jeunes est sans appel : le système papier offre peu de visibilité sur les offres disponibles et se montre trop figé. Fin 2011, la ville décide alors de repenser totalement l'offre et de la moderniser en s'équipant d'un portail web et d'un site mobile, à la fois clairs, esthétiques et souples.

Un projet expérimental

Le projet a un caractère particulièrement innovant : créer le premier portail en France qui propose une offre dématérialisée de bout en bout. Un challenge certes motivant mais aussi un pari audacieux. " Les contraintes étaient très fortes : inscription, commande, paiement et ebillet, et même site mobile dédié, tout devait s'effectuer en ligne, explique la direction des systèmes d'information. Autre exigence : procurer une souplesse optimale aux établissements partenaires qui gèrent leurs annonces directement en ligne. Enfin, le délai était court : le site devait impérativement être en ligne en avril 2013. "

Suite au lancement du marché, le partenariat entre Micropole et MoneyLib séduit grâce à la grande souplesse proposée et par le système de billetterie, TicketLib. " C'était un pari. Les garanties apportées sur le pilotage du projet nous ont rassurés. Nous avons apprécié leur approche. Le site qu'ils proposaient était beaucoup plus souple, malléable et simple à faire évoluer que les autres réponses à notre consultation. " Des conditions indispensables pour respecter les délais et les coûts. Pari réussi : le site est mis en ligne le 17 avril 2013.

Design, conception, gestion de projet...

Micropole a mené le projet de bout en bout et s'est posé en interlocuteur unique auprès de la DSI de la ville. Un gage certain de qualité du suivi. " Nous avons mis en place dès l'été 2012 un groupe de bêta testeurs composé de jeunes, d'étudiants et d'actifs pour avoir leur ressenti sur les maquettes, ce qui a permis d'avancer rapidement sur les pré-requis. Micropole est intervenu lors de toutes les étapes et a géré le système de billetterie avec TicketLib. Cela a permis de gagner un temps précieux et d'avoir un interlocuteur unique. De plus, à notre demande, ils ont conçu le site sous Drupal v7 (outil de gestion de contenu (CMS) pour plus de cohérence avec notre Système d'Information déjà en place. " Le site nécessite encore quelques ajustements mais, depuis le 2 septembre 2013, le Sainté Pass est disponible intégralement via un site mobile et le portail web www.saintepass.fr. À la clé : la possibilité pour les jeunes Stéphanois de prédéfinir leurs centres d'intérêt afin de recevoir des avantages personnalisés, de bénéficier d'offres gratuites, la réception du billet directement sur son smartphone... " Micropole nous a rassurés tout au long du projet et a su nous alerter quand cela était nécessaire. Sans nul doute, l'une des clés de la réussite de ce projet ! ".

Les enjeux du projet

Pour la ville de Saint-Etienne, fort enjeu de communication autour de ce projet au sein de l'agglomération, lié à son aspect innovant, basé sur la dématérialisation complète de l'offre. Pour Micropole, le challenge a aussi été de respecter les délais et de maîtriser des coûts.