Mon compte Devenir membre Newsletters

Saint-Priest et Chatelleraut rouleront électrique avec Vélogik

Publié le par

En plus de la mise à disposition de ces deux-roues, Vélogik assurera la maintenance et l'entretien du parc, l'assistance ainsi que le suivi de la flotte de vélos.

Les élus des collectivités de Saint-Priest et du Grand Lyon (dans le Rhône) ainsi que de la ville de Chatellerault (dans la Vienne) vont désormais rouler en vélo électrique grâce à Vélogik, spécialisé dans les "solutions vélo". Les trois collectivités viennent en effet de lui confier ces marchés.

Un investissement de 20 000 euros pour la collectivité

Sur la ville de Saint-Priest, dans le sud-est lyonnais, Vélogik va concevoir et installer deux stations de vélos électriques. Les agents et élus de l’hôtel de ville ou des services techniques pourront réserver, grâce à un badge électronique, l’un des sept vélos à assistance électrique mis à disposition pour se déplacer dans la commune. De son côté, la communauté urbaine du Grand Lyon a investi dans une flotte de dix-huit vélos à assistance électrique pour les agents de son siège. Au final, chaque collectivité a investi près de 20 000 euros. En plus de la mise à disposition de ces deux-roues, Vélogik assurera la maintenance et l’entretien du parc, l'assistance ainsi que le suivi de la flotte de vélos.

Enfin, dès septembre prochain, le personnel municipal de la ville de Chatelleraut dans la Vienne profitera d’une flotte de cinq vélos à assistance électrique. Cela représente un investissement de 8 000 euros pour cette municipalité de 3 000 habitants.

Des actions de sensibilisation auprès des automobilistes

En complément de l’achat ou de la location de vélos, Vélogik propose, depuis six mois aux communautés qui le souhaitent, l’accompagnement et le coaching d’un panel diversifié d’automobilistes volontaires. Initiée dans le Grand Lyon, cette sensibilisation aux changements de comportement porte ses fruits : « Ce suivi de trois mois associé à la mise à disposition de vélos aide à changer certaines habitudes et à laisser plus souvent la voiture au garage », se félicite Gwendal Caraboeuf, cofondateur de Vélogik.