Mon compte Devenir membre Newsletters

" Une bonne connaissance du marché fournisseurs permet d'ajuster ses besoins "

Publié le par

Un bon référencement fournisseurs nécessite un véritable travail de terrain et une maîtrise des informations stratégiques. Connaître ses fournisseurs et se faire connaître, telle pourrait être la devise de David Niwczynski, responsable du service achats de la ville de Lyon.

' Une bonne connaissance du marché fournisseurs permet d'ajuster ses besoins '

Dans son travail au quotidien, l'acheteur fait souvent face à un dilemme, car le référencement des fournisseurs, tel qu'il est pratiqué dans le secteur privé, n'est pas compatible avec le principe d'égalité d'accès à la commande publique (article 1er du Code des marchés publics (CMP)). Pourtant, sur certains appels d'offres, l'acheteur fait souvent face à un taux de réponse insuffisant. Et, dans le cas d'achats de faible montant, qui supposent une mise en concurrence simplifiée (avec demande de devis à quelques fournisseurs), il peut être utile de disposer d'une base de fournisseurs potentiels....Le témoignage de David Niwczynski, responsable du service achats de la ville de Lyon sur sa stratégie fournisseurs.

Réaliser une veille marché, bien connaître et référencer ses fournisseurs dans le respect du cadre réglementaire du CMP sont des problématiques de longue date dans les achats publics. " Les acheteurs doivent prendre conscience de l'importance d'un bon suivi de la gestion des relations fournisseurs, pour ajuster leurs besoins et se rendre compte que certains sont incompatibles avec la réalité du marché ", affirme David Niwczynski, responsable du service achats de la ville de Lyon. Afin d'optimiser sa veille marché et son référencement fournisseurs, une première cartographie des achats type Kraljic a été mise en place pour une meilleure visibilité des risques fournisseurs. " Cette méthode permet d'avoir un regard croisé. Ainsi, nous connaissons notre importance sur les fournisseurs en termes de dépendance et, en retour, nous avons des informations sur leur impact sur la commande publique ", explique le responsable du service achats. Dans un deuxième temps, le service achats a établi une cartographie de type ABC où la catégorie A représente la famille des fournisseurs les plus stratégiques en raison du poids de leur chiffre d'affaires. En complément, les acheteurs sillonnent les salons professionnels, s'appuient sur des réseaux achats (EBG, Club Achats de l'EM Lyon, etc) et s'informent auprès de grands comptes. L'acheteur emmène également ses clients internes et certains de ses collaborateurs (juristes, service qualité) visiter les chaînes de production. Cette pratique de terrain s'accompagne d'une démarche de phoning auprès des fournisseurs et des sources d'infos continues (base de données, etc). " La mise en place d'une démarche de veille fournisseurs prend, en général, entre 1 mois et demi et 2 mois, avant la publication du marché ". Enfin, si la commande publique n'a pas mis en place d'outils d'e-sourcing, elle réalise des fiches fournisseurs. La ville organise un speed dating en juin en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie de la ville de Lyon auprès de 80 fournisseurs. Au final, " la démarche de référencement reste la même que dans une structure privée. Seule la temporalité change ", conclut David Niwczynski.

Les achats à Lyon, c'est...

Budget de la ville : 940 millions d'euros
Nombre d'habitants : 490 000
Budget achats : 230-240 millions d'euros
Effectif achats : 40 personnes à la direction de la commande publique dont 9 acheteurs.
Panel fournisseurs : 4500 fournisseurs (dont 725 stratégiques réalisant près de 76 % du chiffre d'affaires).