Mon compte Devenir membre Newsletters

Les acheteurs publics récompensés lors des trophées de la carte d'achat 2010

Publié le par

Le ministère de la Défense, le conseil général de la Mayenne et le service achats de l'État se sont vu récompensés lors de la dernière édition des trophées de la carte d'achat.

Deux mois après la remise des prix de la commande publique, les acheteurs publics sont une nouvelle fois récompensés, lors de la dernière édition des trophées de la carte d’achats et de la dématérialisation 2010.
Sur la première marche du podium: le ministère de la Défense. Il s’est vu décerné le trophée de la carte d’achat dans la catégorie "acheteurs de la sphère État" pour son déploiement dynamique et constant, depuis 2003, du moyen de paiement virtuel. Le volume des transactions réalisé par le biais de la carte d’achats du ministère a été multiplié par quatre en un an, établi à 26,5 millions d’euros. Parallèlement, ce processus de centralisation d’acquisition de la Défense a permis d’économiser plus de 2 millions d’euros.

Deuxième lauréat de la catégorie "acheteurs" mais dans le secteur public local: le conseil général de Mayenne. Une politique des achats optimisée puisqu’elle a permis de générer des gains de productivité non négligeables, notamment traduits par une réduction des mandats, leur nombre étant alors divisé par dix. «Au cours de l’année écoulée, la cinquantaine de porteurs de carte d’achat a réalisé 650 transactions générant un chiffre d’affaires de 160000 euros, soit un panier moyen de 246 euros», explique-t-on dans le communiqué relatif à la remise des trophées.

Dernière nouvelle catégorie des trophées "acheteur-fournisseur", le trophée de la carte d’achats est attribué au service achats de l’État et au prestataire de bureautique Lyreco pour le projet commun de dématérialisation des factures. Cette collaboration a offert au service de l’État une meilleure gestion des 47000 commandes publiques spécifiques (composants informatiques et de fournitures de bureau). En effet, le processus de dématérialisation des commandes a réduit le volume de papier de 169200 pages, soit 678 kg de CO2 économisés. (2588 km parcourus par une Clio en zone urbaine ou la moitié d’un tour du monde en train).