Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Musée des arts et des antiquités de Grenoble a sélectionné les caméras IP de Sony

Publié le par

Pour surveiller ses collections d'arts et d'antiquités, le Musée de Grenoble s'est équipé de 40 caméras IP Sony et d'un système de stockage et de traitement des images.

Doté d'un système de vidéosurveillance analogique vieillissant, le Musée des arts et des antiquités de Grenoble a choisi de s'équiper de 40 caméras IP de marque Sony. «Il fallait revoir l'ensemble du système pour intégrer trois types de surveillance : intrusion, contrôle d'accès et vidéo», explique Robert Damato, directeur technique du musée.

À l’issue du lancement d’un appel d’offres public, c’est l'intégrateur Spie DCCS, avec sa solution comprenant 40 caméras Sony SNC-DS60 et un système CASD de stockage et de traitement des images, qui a été sélectionné par le Musée de Grenoble.

L’enjeu majeur se situait au niveau de la salle des expositions temporaires. L’aménagement de cet espace étant amené à être modifié plusieurs fois par an, il fallait que les caméras puissent être facilement déplaçables. «Les cloisons des expositions temporaires étant amovibles, nous ne voulions pas de caméras fixes afin de pouvoir les déplacer et les adapter à nos besoins sans pour autant sacrifier la qualité», souligne Robert Damato.

En se branchant et s’alimentant sur un réseau Ethernet (alimentation dite “power over Ethernet”), les caméras IP Sony SNC-DS60 ne nécessitent qu’un seul câble pour l’alimentation et les transmissions de données. Elles peuvent ainsi être facilement déplacées. Il suffit pour cela de les rebrancher sur une autre prise du réseau. Pour Robert Damato, le mode jour/nuit permet à l’équipe de sécurité d’être efficace quelle que soit la luminosité.

Par ailleurs, les caméras Sony fonctionnent au Musée de Grenoble avec un système de stockage et de traitement des images CASD. «L’accompagnement par l’intégrateur a également été un facteur de réussite dans ce projet», conclut Robert Damato.