Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Languedoc-Roussillon renouvelle sa confiance en Véolia Transport

Publié le par

La région Languedoc-Roussillon a retenu l'offre énoncée par Véolia Transport pour la gestion des aéroports de Carcassonne et de Perpignan. La délégation de service public est prévue pour cinq ans.

Et deux de plus. Le conseil régional a récemment annoncé avoir confié la gestion de l'aéroport de Carcassonne et de Perpignan à la société Véolia Transport. Une décision qui prend forme deux ans après la mise sous gestion de l'aéroport de Nîmes par le même équipementier. En tout, ce sont trois aéroports régionaux sur six qui se retrouvent sous l'exploitation de Véolia Transport.

"Nous avons choisi Véolia pour une délégation de service public (DSP) de 7 ans parce que son offre a été jugée la plus performante en termes de service rendu, d'objectif de développement, de coût pour la collectivité et de garanties pour les 80 employés de la plateforme", a déclaré à l'AFP Robert Navarro, premier vice-président de la région, chargé des transports.

La région, qui est notamment copropriétaire de l'aéroport de Perpignan à hauteur de 70 %, a retenu l'offre de Véolia Transport pour la gestion de ces deux aéroports face à celles proposées par trois autres concurrents. L'actuel gestionnaire Vinci aéroports pour les deux villes, associé à la Chambre de commerce et d'industrie locale, le Canadien SNC Lavalin (groupe d'ingénierie), et le groupement Egis Projects, filiale de la Caisse des dépôts ont en effet candidaté tous trois aux deux appels d'offres. 

"Le délégataire va vouloir gagner de l'argent à terme, et pour cela il s'engage à faire remonter le trafic sous peine de pénalité au-delà de 500 000 passagers au terme de la concession à Perpignan comme à Carcassonne (moins de 400 000 en 2010)", a précisé M. Navarro. Pour atteindre une partie de ces objectifs, Véolia Transport se serait engagé à développer du trafic aérien, en ouvrant  six nouvelles lignes au départ de Carcassonne.