Mon compte Devenir membre Newsletters

La ville de Hyères-les-Palmiers récompensée pour son passeport entreprises

Publié le par

La ville de Hyères-les-Palmiers (83) a remporté le Trophée de la commande publique. Elle a été récompensée pour sa politique en faveur d'un meilleur accès des TPE/PME aux marchés publics, grâce à son passeport entreprises. Explications de Laurence Aziz Rousset, directrice de la commande publique.

Le service de la commande publique de la ville d'Hyères-les-Palmiers (83).

Le service de la commande publique de la ville d'Hyères-les-Palmiers (83).

Décision Achats : Qu’est ce qui vous a motivé à mettre en place ce passeport des entreprises ?

Laurence Aziz Rousset : La mise en place du passeport pour les entreprises est la touche finale d’une démarche plus globale d’accès à la commande publique entreprise engagée il y a déjà trois ans. Nous avons constaté la complexité pour les TPE et les PME d’accéder à nos marchés, malgré l’allotissement des lots. Nous voulions alors casser le mythe de ce “parcours du combattant” dans l’accès à la commande publique. Sous l’impulsion des élus, nous avons réalisé plusieurs actions en ce sens comme l’écriture d’un guide de formation pour les élus qui siègent à la commission des appels d’offres.

Nous avons également publié un guide sur la dématérialisation et un autre baptisé “pas à pas” pour aider les entreprises à répondre à nos marchés. Enfin, pour rétablir le lien avec les entreprises, nous avons organisé plusieurs tables rondes avec des fédérations (chambre de commerce, Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), etc.) il y a deux ans. Parallèlement, en novembre 2011, nous avons invité près de 500 entreprises à un forum afin de leur expliquer comment accéder à nos marchés publics. De plus, nous justifions à chaque fois nos rejets de candidatures, afin que les sociétés puissent connaître leurs points d’amélioration. Et pour finir, nous avons mis en ligne sur notre site internet la liste de nos marchés notifiés, avec la possibilité de chercher, service par service, les marchés en ligne grâce à un moteur de recherche.


D. A. : En quoi consiste votre passeport pour les entreprises ?

L. A. R. : Ce passeport se décompose en trois volets. Le premier concerne la possibilité pour les entreprises de se faire aider dans leur démarche. Nous les aidons lors d’un rendez-vous à remplir leur candidature et leur fournissons les formulaires adéquats. Dans un second temps, nous les aidons à faire le point sur les attestations fiscales et sociales à fournir. Enfin, le troisième volet est axé sur la qualité. Nous leur délivrons un certificat de capacité de bonne exécution sur lequel les entreprises peuvent ensuite communiquer. Nous menons également un suivi qualité chaque année sur ces entreprises. Enfin, un accueil est ouvert toute la semaine de 8 h 30 à 17 h 30 pour recevoir les entreprises et les informer sur ce passeport. En parallèle, je m’appuie sur la circulaire du 14 février 2012 pour faire connaître aux entreprises sur la possibilité qu'elles ont de mutualiser leurs dossiers de candidatures en réponse aux appels d’offres.


D. A. : Quels sont les retours de ce passeport ?

L. A. R. : Près de 15 dossiers ont été ouverts depuis juillet 2012. C’est un bon début. Par exemple, dans un des derniers appels d'offres sur une prestation de débroussaillement, sur sept dossiers, cinq étaient ceux de TPE/PME. Une grande première ! Nous avions déjà effectué deux tests sur des zones d'activités économiques (ZAE) sur Hyères dès le mois de juin et envoyé près de 200 courriers aux entreprises de la région pour qu’elles viennent ouvrir un passeport. De plus, ce passeport existe actuellement en version papier et sera ensuite développé en version électronique. L’étape suivante est de communiquer sur les résultats de ce passeport auprès des fédérations et d'établir un premier bilan en décembre. Enfin, nous avons déjà été sollicités par d’autres collectivités pour communiquer sur ce passeport entreprises.

Ville de Hyères-les-Palmiers : 53 258 habitants.
Budget global 2012 : 118 millions d'euros
Volume d’achats 2011 : 14 millions d’euros en investissement et 24 millions en fonctionnement.
Effectif achats : 9 personnes à la commande publique