Mon compte Devenir membre Newsletters

La ville de Grenoble va tester le véhicule hybride rechargeable

Publié le par

Pour les trois ans à venir, la mairie de Grenoble va rouler en Prius hybride, nouveau modèle de Toyota. Un nouveau véhicule qui intègre un parc automobile qui compte déjà 37  % de véhicules propres.

De gauche à droite sur la photo : Michel Destot, Michel Gardel, Philippe Gourdel, Élisabeth Gourdel et Shigefumi Goto.

De gauche à droite sur la photo : Michel Destot, Michel Gardel, Philippe Gourdel, Élisabeth Gourdel et Shigefumi Goto.

La mairie de Grenoble a décidé de tester le véhicule hybride rechargeable Prius de Toyota durant les trois ans à venir. Une cérémonie officielle s'est tenue le vendredi 20 mai à l'Hôtel de ville de Grenoble pour la remise des clés des véhicules. 

Un pas de plus dans la politique DD de la ville

« La ville de Grenoble s'est  lancée dans une politique de développement durable ambitieuse avec l'objectif de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050. Réhabilitation thermique des bâtiments anciens, constructions BBC (bâtiment basse consommation), Éco-quartiers, expérimentation de nouveaux modèles d'autosuffisance énergétique, développement des transports collectifs et des modes de déplacements doux… 31 actions prioritaires en faveur du développement durable ont ainsi été définies pour la durée du mandat et la deuxième évaluation annuelle fait état d'une économie de 73 000 tonnes d'émission de CO2. L'expérimentation de ce véhicule hybride s'inscrit pleinement dans cette logique », explique Michel Destot, député maire de Grenoble.

Construite sur la base de la Prius troisième génération, la nouvelle Prius hybride rechargeable est équipée d'une batterie à l’ion lithium (Li-ion) et rejette seulement 59 grammes de CO2 par km en cycle mixte européen, détaille le communiqué. Ce nouveau modèle hybride intègre un parc automobile qui compte déjà 37 % de véhicules particuliers et véhicules utilitaires propres.

Une expérimentation à grande échelle

Pour Toyota, ce nouveau partenariat avec la mairie de Grenoble s'inscrit dans le contexte d'une expérimentation à grande échelle de la technologie hybride rechargeable, qui inclut déjà plus de 100 véhicules hybrides rechargeables (VHR) en France, dont 70 dans la région de Strasbourg en partenariat avec la société EDF. Ce projet a reçu le soutien du Fonds démonstrateur de recherche dans le cadre d’un appel à projets géré par l’Ademe sur les véhicules à faibles émissions de gaz à effet de serre.

Les premiers résultats collectés à Strasbourg indiquent que les performances du VHR répondent aux attentes des utilisateurs, avec une économie de carburant de 40 % par rapport à un véhicule diesel de taille comparable.

Le programme de démonstration du VHR en France fait partie d'un projet mondial déployé par Toyota avec 600 Prius hybrides rechargeables, testées également au Japon, aux États-Unis, au Canada, en Australie ainsi que dans 17 autres pays européens. Une expérience à grande échelle!

 

De gauche à droite sur la photo : Michel Destot, député-maire de Grenoble, Michel Gardel, vice-président relations extérieures et environnement de Toyota Motor Europe, Philippe Gourdel, président des concessions SPAA Toyota et Lexus, Élisabeth Gourdel, directeur des concessions SPAA Toyota et Shigefumi Goto, general manager corporate communication, bureau de Toyota Motor Europe à Paris.