Mon compte Devenir membre Newsletters

La ville d'Hyères confie la gestion de son service d'eau potable à la Lyonnaise des Eaux

Publié le par

Les 60 000 habitants de Hyères et de l'île de Porquerolles disposeront d'eau potable grâce à la Lyonnaise des Eaux. Un contrat d'un montant de 70 millions d'euros sur 12 ans.

La ville d'Hyères confie la gestion de son service d'eau potable à la Lyonnaise des Eaux

La ville d’Hyères vient de confier, à la Lyonnaise des Eaux (Eaux de Provence), filiale de Suez Environnement, la gestion du service d’eau potable de la ville et de l’île de Porquerolles. Ce contrat concerne plus de 60 000 habitants pour un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros sur 12 ans.

Construction d'une usine de dessalement d'eau de mer

Pour reconstituer une réserve naturelle propre à la ville, Lyonnaise des eaux va installer un dispositif de réalimentation de la nappe du Gapeau en eau douce et limiter ainsi l’infiltration d’eau de mer. Auparavant, de l'eau salée envahissait la nappe du Gapeau, principale source d'eau pour la ville d'Hyères qui était alors obligée d'acheter son eau potable en gros au syndicat voisin.

Pour l’île de Porquerolles, Eaux de Provence a proposé la construction d’une usine de dessalement d’eau de mer qui réalimentera toute l’année la nappe dans laquelle est puisée l’eau potable. Cette reconstitution d’une réserve naturelle d’eau douce devrait permettre de répondre aux pics de fréquentation estivaux, sans faire appel à l’approvisionnement de l’île par bateau.

Pour assurer la mise en œuvre du projet, un comité de pilotage composé d'élus, des services techniques municipaux et des services des Eaux de Provence sera mis en place ainsi qu'un outil de suivi en temps réel des données d’exploitation du service (taux de fuites, maintenance, etc.). De plus, Eaux de Provence ouvrira un “Espace de l’eau” en centre ville. Il servira de lieu d’accueil, d’information et d’échange sur le thème de l’eau, à travers des expositions, des conférences et un club de goûteurs d’eau.

Un suivi des consommations grâce à la télérelève

Les 24 000 compteurs d’eau de la ville seront équipés de la télérelève. Ce dispositif de relevé à distance permettra à tous les habitants de suivre en temps réel leur consommation d’eau et de détecter les fuites, sans intervention d’un releveur. Une tarification saisonnière et une tarification progressive pour la population permanente sera mise en place de façon à gérer la forte affluence touristique et la variation de la population entre l’hiver et l’été. L'abonnement sera de 11,50 euros l’hiver et de 23 euros l’été. Elle est associée à une tarification progressive consistant à facturer les 20 premiers mètres cubes d’eau à moins de 10 centimes d’euros.

Près de 150 capteurs acoustiques seront posés sur le réseau d’eau du centre ville pour un suivi en temps réel des pertes de réseau et limiter les nuisances liées à la réparation des fuites dans les canalisations. Cette solution, associée à la télérelève permettra d’atteindre un taux de rendement de réseau de 90 % (contre une moyenne française de 75 %).