Mon compte Devenir membre Newsletters

La centrale UniHA équipe 8 hôpitaux en films d'imagerie médicale

Publié le par

Le réseau des achats groupés hospitaliers, UniHA a monté un marché de fourniture de films d'imagerie médicale et de mise à disposition des reprographes, appareils utilisés destinés à imprimer les radios pour 8 CHU. Le marché a été attribué à la société AGFA.

La centrale UniHA équipe 8 hôpitaux en films d'imagerie médicale

Désormais, 8 hôpitaux vont bénéficier d'un parc de reprographes flambant neufs pour leurs services de radiologie.

Pour ce faire, le réseau des achats groupés hospitaliers, UniHA a monté un marché de fourniture de films d'imagerie médicale et de mise à disposition des reprographes, appareils utilisés destinés à imprimer les radios pour 8 CHU (Elbeuf, Grenoble, HCL, Montpellier, Nîmes, Pontoise, Toulon, Tours).

Des critères développement durable

Le marché comprend outre l'achat de films mais aussi la mise à disposition des reprographes, le traitement des déchets et le retraitement des équipements en place obsolètes. Il a été notifié à la société AGFA le 31 juillet dernier. Il est ouvert aux établissements qui souhaiteraient rejoindre le groupement.

"Jusqu'à maintenant, l'hôpital achetait les reprographes en fonction de ses besoins, auprès de différents fabricants. Au moment où la question du renouvellement du parc de reprographes des HCL s'est posée, nous avons voulu rationaliser la démarche, ne retenir qu'un seul fournisseur, inciter à réduire l'impression sur film et donc diminuer le nombre d'appareils disponibles dans nos services", explique Véronique Bertrand, responsable du Département Achats Biomédicaux et Associés aux Hospices Civils de Lyon.

Le fournisseur pourra réaliser un audit sur site afin d'évaluer le nombre de reprographes nécessaires à chaque hôpital, à la fois conforme aux besoins des équipes médicales et stimulateur de nouvelles habitudes de travail. "Dans cette approche globale, qui intègre les critères du développement durable, l'intérêt du fournisseur n'est plus de vendre le plus de film possible, mais de gérer une transition inéluctable vers le support numérique", précise le communiqué d'UniHA.. En outre,la démarche produirait des gains sur achat immédiats de plus de 50 % par rapport aux précédents marchés.