Mon compte Devenir membre Newsletters

La Poste et l'Ugap s'associent pour un tour de France des véhicules électriques

Publié le par

Les deux entités vont présenter à six collectivités locales leur démarche d'achats groupés de véhicules électriques.

À l’occasion d’Ugap Expo, qui se tient, début février, à Lyon, le groupe La Poste et l’Ugap ont annoncé le coup d’envoi d’un tour de France de présentation de la démarche d’achats groupés de véhicules électriques, auquel s’associe l’Avere-France (Association des véhicules électriques routiers européenne).
Ainsi, les trois acteurs interviendront tout au long de l’année 2011 dans six collectivités. Objectif : leur présenter la démarche d’achats groupés de véhicules électriques initiée en avril 2010 dans le cadre du plan national pour le développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ces interventions auront pour but d’inciter les municipalités, les communautés d’agglomérations ou urbaines, les conseils généraux et régionaux à rejoindre cette démarche. Constitué le 13 avril 2010, ce groupement de commandes, qui rassemble 20 acteurs publics et privés, est piloté par La Poste à la demande de l’État. Il a désigné l’Ugap comme coordonnateur, chargé de procéder à l’organisation de l’ensemble des opérations.
 

15 000 véhicules sur quatre ans

Dans ce cadre, la centrale d’achats publique, qui est également membre du groupement de commandes, se trouve porteur des volumes d’achats potentiels agrégés de l’État et organise avec les associations d’élus des grandes collectivités locales (ACUF, AMGVF…) la mutualisation de leurs besoins. Ces derniers sont estimés, à ce stade, à 15 000 véhicules sur quatre ans.
Lorsque l’offre aura été constituée, toutes les collectivités publiques pourront s’adresser directement à l’Ugap pour acheter les véhicules électriques sélectionnés. Les entreprises privées pourront se faire connaître du groupement de commandes et procéder directement à des achats auprès des fournisseurs retenus au terme de la procédure, soit en fonds propres, soit par l’intermédiaire d’un loueur.
Parmi les spécifications exigées : les véhicules devront pouvoir atteindre 110 km/h au maximum de la charge utile, avoir une autonomie d’au moins 150 km, un branchement sur le réseau électrique standard et garantir une maintenance sur l’ensemble du territoire métropolitain.
 

Pour en savoir plus : cliquez ici.