Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Assemblée nationale opte pour les bornes DBT pour recharger sa flotte de véhicules électriques

Publié le par

À l'occasion du renouvellement de son parc de véhicules électriques, l'Assemblée nationale choisit DBT pour s'équiper de bornes de recharge.

L'Assemblée nationale opte pour les bornes DBT pour recharger sa flotte de véhicules électriques

À l’occasion du renouvellement de son parc de véhicules électriques, l’Assemblée nationale choisit DBT pour s’équiper de bornes de recharge. Installée au cœur de l’Assemblée, cette première borne, de type GNS, équipée de deux prises 32A EV-PA permettra de recharger les trois Renault Fluence Z.E. du parc. Hervé Borgoltz déclare : « Nous sommes plus que ravis et honorés d’avoir été choisis par une telle institution. Cette première installation marque le début d’une belle collaboration. »

Qui est DBT ?

Créée en 1990, la DBT (Douaisienne de basse tension), acteur majeur des infrastructures de recharge électrique, conçoit et commercialise des solutions clés en main de bornes de recharge électrique à destination des entreprises et des collectivités locales. La société collabore avec les plus grands constructeurs comme Renault, Nissan, Toyota, Peugeot, Mitsubishi, Citroën, Mercedes, Mia, etc., et compte parmi ses clients et références : Vinci, Ineo-Suez, Veolia, EDF-Sodetrel, Leclerc, Mac Donald, Matra, Bouygues, Tokheim, MopEasy, etc.
En quelques chiffres, DBT c’est 47 personnes, un parc de 6 000 bornes en exploitation et 450 sites équipés en France et en Europe. Elle possède quatre filiales (États-Unis, Syrie, Qatar et Abu Dhabi) et a réalisé 11 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2011 et compte engranger 20 millions d’euros en 2012.