Mon compte Devenir membre Newsletters

Ferroviaire : la ligne à grande vitesse Le Mans – Rennes sur les rails

Publié le par

RFF et Eiffage ont lancé le grand chantier de construction de la ligne à grande vitesse Le Mans – Rennes. Ce projet, qui représente un investissement de près de 3,3 milliards d'euros courants, a fait l'objet d'un contrat de partenariat entre les deux acteurs.

Ferroviaire : la ligne à grande vitesse Le Mans – Rennes sur les rails

RFF et Eiffage lancent le grand chantier de construction de la ligne à grande vitesse Le Mans - Rennes Jean-Yves Le Drian, le Ministre de la Défense accompagné de Pierrick Massiot, président de la Région Bretagne, et de Jacques Auxiette, président de la Région Pays de la Loire, partenaires publics du projet, ont participé, en présence de Pierre Berger, directeur général d’Eiffage et d’Hubert du Mesnil, président - directeur général de Réseau Ferré de France, à l’inauguration de l’installation principale de travaux d’Étrelles (Ille-et-Vilaine) le 27 juillet 2012 dernier.

Cet événement marque ainsi le lancement de la construction de la ligne à grande vitesse ferroviaire Bretagne - Pays de la Loire. Ce chantier d’une durée de cinq ans, créera 3 000 emplois directs et indirects par an.

Un calendrier respecté pour une fin des travaux à l’automne 2016


Les travaux préparatoires ont débuté conformément au calendrier pour la ligne à grande vitesse du grand Ouest, qui s’étendra sur 182 kilomètres auxquels s’ajouteront 32 kilomètres de raccordement. L’installation principale de chantier d’Étrelles (Ille-et-Vilaine), située à proximité de la route départementale 178, a été inaugurée durant ce jour, un an après la signature du contrat de partenariat attribué par RFF à Eiffage Rail Express (ERE), pour une durée de 25 ans.

En vitesse de croisière, la ligne à grande vitesse Bretagne - Pays de la Loire nécessitera un effectif de 3 000 personnes par an, dont 600 à 700 directement embauchées par ERE. D’ores et déjà, une centaine de demandeurs d’emploi a été recrutée depuis le mois de mai pour le chantier.

Un chantier pourvoyeur d’emplois pendant cinq ans

Une charte « emploi et formation » en Ille-et-Vilaine a été signée entre ERE, le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), les Missions locales, les Maisons de l’Emploi, Pôle Emploi, la Fédération Régionale des Travaux Publics et Constructys Bretagne. Plus de 1 000 embauches locales sont prévues, en majeure partie pour les travaux de terrassement.

À la demande de RFF, Eiffage prévoit dans ses recrutements l’insertion de personnes en difficulté, à hauteur de 8% des heures travaillées, soit 200 personnes concernées. L’inauguration a été aussi l’occasion de remettre leur diplôme aux premières promotions issues des deux centres de formation de conducteurs d’engins mis en place sur le projet et
recrutées sur le chantier.

Une ligne réalisée en partenariat public – privé

Ce projet qui représente un investissement de près de 3,3 milliards d’euros courants, a fait l’objet d’un contrat de partenariat entre :
- le partenaire privé, ERE, société du groupe Eiffage qui a la charge de financer, concevoir, construire et maintenir la ligne pour une durée de 25 ans ;
- les partenaires publics : RFF investit près de 43 % du coût du projet (1,4 milliard d’euros) ; l’État, à travers l’AFITF, et les collectivités territoriales investissent à parts égales à hauteur de 28,4 % chacun pour un total de 1,9 milliard d’euros courants ;
l’Union européenne a également attribué des subventions au projet en phase d’études.
- En outre, le projet bénéficie des interventions de la Banque Européenne d’Investissement et de la Direction des fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts.