Mon compte Devenir membre Newsletters

Des Trophées pour la politique de mobilité des collectivités

Publié le par

Les Trophées Avere des Villes Electromobiles remis lors du Salon des Maires le 24 novembre dernier ont récompensé la politique globale de mobilité de 10 collectivités. Des engagements allant d'une simple aide financière à l'achat de véhicules électriques à l'installation de bornes de recharge.

Les lauréats des Trophées des villes électromobiles 2011

© Etienne Bégouen

Les lauréats des Trophées des villes électromobiles 2011

L’Avere-France, association professionnelle pour le développement la mobilité électrique, a remis le 24 novembre les « Trophées Avere des Villes Electromobiles » sous le parrainage de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, Nathalie Kosciusko- Morizet, en présence de près de 200 acteurs de la filière des véhicules électriques (VE) et hybrides.

Des villes récompensées pour leur politique globale de mobilité

Avec les Trophées Avere des Villes Electromobiles, l’Avere-France souhaite mettre en valeur "les villes et communautés d’agglomération qui se sont montrées particulièrement volontaristes dans le déploiement de la mobilité électrique et inviter toutes les collectivités à entreprendre une réflexion sur ce défi fort que représente la mobilité durable". Les villes récompensées ont mis en place des politiques d’incitations à l’acquisition ou à l’utilisation de VE, des infrastructures de charge, véhicules de flottes, transport en commun, autopartage, communication et sensibilisation à l’écomobilité.

Des villes comme Chassieu, Rhône (69), Le Vésinet ou Les Mureaux dans les Yvelines (78), Beauvais dans l'Oise (60) ou encore la CREA, Communaute de l'Agglomération Rouen – Elbeuf – Austreberthe, Seine-Maritime (76) ont été récompensées. Au total, 9 villes ont obtenu un prix. Retrouvez l'intégralité des villes récompensées ici

La Principauté de Monaco s’est également vu remettre un Trophée pour son implication pionnière dans la mobilité électrique depuis plusieurs années. Ainsi, la principauté a mis en place une véritable politique en faveur des véhicules électriques (VE) comme la gratuité de la recharge, une aide financière locale (- 30% du prix d’achat ou de location du véhicule (y compris les batteries) avec un plafond de 9 000 euros), une exonération de la vignette annuelle, 35 véhicules électriques en libre-service, ...

Près de 91 % des collectivités réfléchissent à la mobilité

Bonne nouvelle : environ 86% des collectivités ont mis en place une politique de réduction des polluants liés aux transports et/ou d’amélioration de la qualité de l’air, révèle une étude sur la mobilité électrique des collectivités françaises*. Enfin, près de 80% des collectivités ont fixé des objectifs de réduction de leurs consommations d'énergies fossiles dans le domaine du transport.

Environ 91% des collectivités ont entrepris une réflexion globale sur la mobilité. Pour ce faire, 24% ont mis en place un dispositif de stationnement gratuit ou à tarif préférentiel pour les véhicules électriques et 43% se sont dotées d'infrastructures de charge. Enfin, 18% des collectivités proposent un dispositif de soutien financier à l'achat des VE, complémentaire aux politiques nationales.

Si 37% des collectivités disposent d’un dispositif de VE en libre service, elles sont 62% à envisager en acheter dans les 12 prochains mois. Et 87% d'entre elles ont mis ou vont mettre en place des actions spécifiques auprès de leurs agents administratifs (formations à l'éco-conduite, utilisation du GPS etc.).

Le débat avance puisque 62% des collectivités ont organisé des événements autour de la mobilité électrique.

*Etude sur la mobilité électrique au sein des collectivités françaises réalisée par l'Avere à partir des indicateurs des 86 collectivités candidates pour les Trophées.