Mon compte Devenir membre Newsletters

Commande publique : de nouveaux vitraux pour la Cathédrale de Reims

Publié le par

Cette commande publique de six nouveaux vitraux d'un montant d'1,3 million d'euros a été menée pour célébrer le 800e anniversaire de la cathédrale de Reims. Une première depuis 36 ans.

Porjet pour la Chapelle Nord

Porjet pour la Chapelle Nord

Dans le cadre des 800 ans de la construction de la cathédrale de Reims, la direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne, en relation avec la direction générale des patrimoines et la direction générale de la création artistique (ministère de la Culture et de la Communication) ont lancé une commande publique pour six vitraux, pour un montant final d’ 1,3 million d’euros.

Cette commande bénéficie du soutien de mécénat d’entreprises, de la fondation d’entreprise du groupe Gdf Suez, les champagnes Louis Roederer, la Caisse d’Épargne Lorraine-Champagne ainsi que de personnalités privées qui souhaitent garder l’anonymat. Il s’agit de la première commande de vitraux pour la cathédrale depuis celle passée à Brigitte Simon, il y a 36 ans.

Un projet de l’artiste allemand Imi Knoebel

La commande de six vitraux contemporains a été passée auprès de l’artiste allemand Imi Knoebel par les maîtres-verriers Simon Marcq à Reims et l’atelier Duchemin, à Paris. Ces vitraux, destinés à l’abside, d’une surface totale de 128 m2, encadreront le chef-d’œuvre de Marc Chagall réalisé en 1974. Ils seront dévoilés au public le 25 juin prochain. Cette réalisation d’envergure fait suite à la dernière campagne de travaux de restauration de la cathédrale sur 400 mètres de toiture de la couverture du versant est et des statues colonnes du portail Nord (notamment l’Ange au sourire, la Reine de Saba et l’Homme à la tête d’Ulysse) qui s’est achevée en novembre 2010.

Selon le communiqué, le projet d’Imi Knoebel est "une composition abstraite dont l’essence repose sur les couleurs fondamentales, bleu, jaune et rouge, en aplats croisés et superposés". Une traduction de l’iconographie des vitraux anciens de la cathédrale dans un nouveau langage abstrait.