Mon compte Devenir membre Newsletters

Chartres mise sur le vélo au cœur de la gare

Publié le par

Inaugurée le 20 septembre dernier, La Maison du Vélo représente l'aboutissement d'une politique cyclable de Chartres Métropole démarrée en 2005, qui cible à la fois les touristes et les professionnels.

Chartres mise sur le vélo au cœur de la gare

Porté par Isabelle Mesnard, la conseillère communautaire de Chartres Métropole, le projet La Maison du Vélo est ambitieux et osé pour une ville de 120 000 habitants environ. Situé en plein cœur de la gare de Chartres et initié en partenariat avec Gares & Connexions (filiale de la SNCF), il s’inscrit dans un projet global de rénovation du pôle gare. Il cible deux types de population en priorité : les touristes et les professionnels, avec pour objectif d’inciter ces personnes à privilégier les deux roues au détriment de la voiture. Les professionnels de ligne SNCF Le Mans/Paris sont d’ailleurs particulièrement visés, puisqu’ils utilisent leur voiture une fois arrivés à la gare de Chartres. Or, un certain nombre d’entre eux se réjouissent de pouvoir effectuer le trajet en vélo.

Le service s’appuie sur une location dont le tarif est compris entre 3 et 5 euros la journée, jusqu’à 52 euros pour une année. La Maison du Vélo propose quatre types de cycles : VAE, VTC, vélo urbain, et les vélos pliants. Deux personnes sont présentes en permanence dans le local pour recevoir et informer les usagers. « Ouvert 6 j/7, de 7h30 à 10h30 et 14 h à 19h00 du lundi au vendredi (10-16 h le samedi), les horaires et les tarifs sont amenés à évoluer au cours des prochaines semaines, après avoir fait le point sur les premiers retours des utilisateurs », précise Isabelle Mesnard. 56 000 euros ont été nécessaires au lancement du programme, incluant les travaux de rénovation/réhabilitation du local, du mobilier et l’acquisition des cycles auprès d’Univers Vélos, sans oublier les accessoires et les pièces de rechange. Les frais de fonctionnement annuels sont estimés à 25 000 euros (hors rémunération), incluant les frais de location du local, la maintenance des cycles, et l’acquisition de nouveaux matériels.

Retrouvez toutes les impressions et les précisions d’Isabelle Mesnard, avec le reportage vidéo effectué à Chartres :