Mon compte Devenir membre Newsletters

Projet Balard : Bouygues Construction pointé du doigt

Publié le par

Une information judiciaire a été ouverte auprès du parquet de Paris en février pour "corruption" et "favoritisme" dans le cadre de l'attribution du projet du "Pentagone à la française" à Bouygues Construction, rapporte le Canard Enchaîné dans son édition du 7 décembre.

Le futur Pentagone à la française

© Balard

Le futur Pentagone à la française

Le futur Pentagone à la française recèle-t-il des secrets inavoués ? Dans son édition du 7 décembre, l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné révèle l'ouverture d'une information judiciaire auprès du parquet de Paris en février pour "corruption" et "favoritisme" dans le cadre de l'attribution du projet du "Pentagone à la française" à Bouygues Construction. Ce projet d'envergure d'un montant total de 3,5 milliards d'euros consiste à regrouper l'ensemble des états-majors et des services centraux de la Défense dans le XVe arrondissement de Paris. Soit un complexe militaire de près de 300 000 m² au total.

Un accès au cahier des charges avant les concurrents

Le Canard Enchaîné rapporte un premier élément troublant : malgré appel d’offres européen, les groupes français Bouygues, Vinci et Eiffage ont "curieusement été les seuls candidats" pour ce marché passé dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP). Suite à des révélations par une source sur ce à la Division nationale des investigations financières (Dnif) en novembre 2010, une enquête préliminaire a été aussitôt ouverte. Une information judiciaire sera ouverte dès le mois de février 2011. Selon les premiers éléments de l'enquête, Bouygues Construction aurait eu accès au cahier des charges avant les autres concurrents. Une pratique jugée déloyale vis-à-vis des autres postulants.