Mon compte Devenir membre Newsletters

Approlys, une nouvelle centrale d'achats intercommunale

Publié le par

Les conseils généraux de l'Eure-et-Loire, du Loire-et-Cher et du Loiret ont lancé la centrale d'achats interdépartementale baptisée Approlys, le 8 novembre 2013. Ce groupement d'intérêt public a des objectifs d'économies mais également de promotion de l'économie locale et l'achat durable.

Approlys, une nouvelle centrale d'achats intercommunale

Les départements de l'Eure-et-Loire, du Loire-et-Cher et du Loiret viennent de créer Approlys, une centrale d'achats interdépartementale, le vendredi 8 novembre dernier. Ce dispositif de mutualisation d'achats publics prendra la forme d'un groupement d'intérêts publics.

Approlys sera opérationnel début 2014 avec le lancement des premiers marchés. Les achats de ces 3 départements représentent au total 305 millions d'euros annuel.

305 millions d'euros annuel

Cette centrale d'achats annoncée le 3 juin 2013 lors de l'Assemblée des trois départements à Orléans affiche notamment un objectif d'économies tout en veillant "à promouvoir l'économie locale et l'achat durable", détaille le communiqué. Le déploiement de ce groupement d'intérêts publics vise également à favoriser l'échange de bonnes pratiques.

La centrale d'achats Approlys sera ouverte aux collectivités et intercommunalités qui le souhaitent sans notion de frontières géographiques.

Chacun des membres de la centrale d'achats restera libre pour la passation de ses marchés publics et accords-cadres. IL ne sera pas obligé de recourir à la centrale d'achat. De plus, chaque membre sera seul compétent pour suivre l'exécution des marchés passés par cette centrale d'achat.

Des échanges de bonnes pratiques

Les membres contribueront aux charges du groupement au travers du versement des cotisations annuelles (moins de 100 euros) et/ou de la mise à disposition de personnels, de locaux ou d'équipements.

Approlys propose de mutualiser dans un premier temps des segments d'achats tels que la création d'une plate forme commune de dématérialisation des marchés publics, les fluides (fioul), les matières premières de type granulats et sels de déneigement, mais encore les fournitures transversales (fournitures de bureau, produits d'entretien), les matériels informatiques, la restauration collective en liaison froide, ou encore les denrées alimentaires.

Les départements donnent des exemples concrets de mutualisation que la centrale d'achats pourra être amenée à mutualiser. Ainsi, concernant l'achat de papier de bureau, le prix actuel d'une ramette de papier pour un conseil général coûte entre 2,52 € HT et 2,57 € HT. Pour deux conseils généraux, la ramette coûtera entre 2,40 et 2,45 € HT. Soit une économie directe de 0,12 € HT.