Mon compte Devenir membre Newsletters

Achats hospitaliers : lancement d'un nouveau programme

Publié le par

Baptisé "Performance hospitalière pour des achats responsables" (PHARE), ce nouveau programme s'inscrit dans la continuité de la loi "Hôpital, patients, santé, et territoires".

Achats hospitaliers : lancement d'un nouveau programme

Dans la continuité de la loi "Hôpital, patients, santé, et territoires" (HPST) et de la maîtrise de la dépense publique, la communauté hospitalière poursuit sa modernisation et s’attaque désormais à la fonction achats en lançant le programme national "Performance hospitalière pour des achats responsables" (PHARE).

Annie Podeur, directrice générale de l’offre de soins, est à l'origine du lancement du programme PHARE aux hospices civils de Lyon. Ce programme est piloté par la direction générale de l’offre de soins (DGOS) et accompagne les hôpitaux vers une fonction achats "rénovée et efficiente", précise le communiqué du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé. Des acteurs venus du monde des achats privés et publics (directeur achats de grands groupes, directeurs d’hôpital, praticiens hospitaliers, …) composent le comité de pilotage. Les marges de manœuvre budgétaires dégagées attendues sont de l'ordre de 900 millions d'euros sur trois ans.

Valoriser la fonction achats

Ce programme PHARE se développe autour de trois axes, soit la valorisation de poste de responsable achats au sein des établissements, la création d'un dialogue prescripteur-acheteur dans l’établissement sur toutes les catégories de dépenses, et enfin l’accès du plus grand nombre des hôpitaux à des marchés groupés. Concrètement, il s’agit d’activer l’ensemble des leviers d’un achat dit "réussi", comme la négociation, la standardisation ou la limitation des référencements des produits achetés et le raisonnement en coût complet (anticipation sur le cycle de vie des produits achetés, leurs conditions d’utilisation et leur maintenance, dans une logique de développement durable). Il s'agit également de mettre en place une activation du marché fournisseurs.

Par ailleurs, un comité national des achats hospitaliers, réunissant l’ensemble des agences nationales de santé (ARS) et des acteurs ad hoc, se réunira tous les mois afin de faire vivre le programme PHARE, de partager et de valoriser les bonnes pratiques. Les contours d’une fonction achats régionale seront testés avec la région Provence - Alpes - Côte d’Azur comme pilote. De son côté, le centre hospitalier d'Avignon testera la mise en place d'un responsable achats dans tous les hôpitaux ou groupements de coopération. Parmi les premiers chantiers du programme figurera également l'instauration d’une boîte à outils opérationnelle, d'une méthode généralisée de calcul des gains achats, et d'une offre de formation.

Zoom


La fonction achats représente un poste-clé pour les hôpitaux publics, à hauteur de 18 milliards d’euros en dépenses annuelles, dont 60 % d’achats médicaux. Il s’agit du deuxième poste de dépenses après la masse salariale. À titre de comparaison, ce montant est l’équivalent des achats de l’État, à hauteur de 17 milliards d’euros, hors armement.