Mon compte Devenir membre Newsletters

Le site mairies-prets-échanges.fr offre une seconde vie aux biens publics

Publié le par

À la veille du salon des maires, Sepra environnement a annoncé le lancement de mairie-pret-echanges.fr, un portail web permettant aux collectivités notamment de s'échanger du matériel public.

Le site mairies-prets-échanges.fr offre une seconde vie aux biens publics

Sepra environnement vient de lancer un site internet dédié aux mairies qui souhaitent se vendre, s’échanger, ou donner du matériel public, baptisé mairies-prets-echanges.fr. Une annonce faite à la veille du salon des maires qui aura lieu du 23 au 25 novembre 2010, porte de Versailles. De l’estrade, aux guirlandes de noël en passant par des équipements d’éclairage et les barrières de sécurité, la plateforme web permettrait aux collectivités locales de donner une seconde vie à leurs matériels publics, voir de le rentabiliser.

Concrètement les mairies devront souscrire à un abonnement annuel, en fonction de leur nombre d’habitants, variant entre 100 euros hors taxe pour 3000 habitants à 900 euros HT pour plus de 100000 habitants. En contre partie, les mairies reçoivent un contrat d’adhésion qui les engagent pour une durée de deux ans et sont assurées de la pérennité des prêts, des échanges et des ventes de leurs biens. Une fois l’adhésion validée, elles peuvent proposés leurs matériels aux différentes collectivités via des fiches descriptives qu’elles sont invitées à compléter. Pour les mairies à la recherche de matériel, elles sélectionnent les biens souhaités par un simple clic, elles sont ensuite contactées par Sepra environnement pour la mise en relation avec la collectivité détentrice des biens. Les deux collectivités sont alors tenues par une convention, rédigée par Sepra environnement, qui précise les modalités d’échanges, de prêt, de don ou de vente.

Forte du succès de Toutounet, le distributeur de sac destiné aux riverains propriétaires de chiens pour récupérer les déjections de leurs animaux de compagnie, la société Sepra environnement se dit confiante dans ce nouveau projet. Une initiative devrait trouver rapidement son public, alors que le budget des collectivités territoriales dont le vote est prévu en décembre prochain s’annonce maigre en raison de l’incertitude sur la taxe professionnelle versée aux communautés de communes et gel des dotations pour trois ans.