Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salaires 2010 des acheteurs étudiés à la loupe par Crop & Co

Publié le par

L'étude réalisée du 01/09 au 31/10/2010 par Crop & Co à l'aide d'un questionnaire électronique auprès de 362 acheteurs a permis de recueillir des informations sur les salaires des cadres en poste.

Les acheteurs issus de grandes écoles d'ingénieurs sont mieux rémunérés avec un salaire moyen de 66 k€

Les acheteurs issus de grandes écoles d'ingénieurs sont mieux rémunérés avec un salaire moyen de 66 k€

Ce n’est plus un tabou de se demander quelles sont les politiques salariales déployées par les autres entreprises, et les professionnels des achats souhaitent comparer objectivement leur salaire avec ceux d'autres secteurs d'activité. Les répondants ont donc été interrogés sur leur situation professionnelle, leur formation, leur carrière, le poste occupé et l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Le panel interrogé montre que le métier est encore largement masculin mais se féminise peu à peu. L’âge moyen est de 36,7 ans. Et les régions Île-de-France et Rhône-Alpes sont les régions les mieux représentées.

Si le salaire moyen des répondants s’élève à 52,7 k€, il existe toujours un écart de rémunération entre les hommes et les femmes : pour les 40-50 ans, les femmes gagnent en moyenne 27 % de moins que les hommes. L’étude fait apparaître que les acheteurs issus de grandes écoles d’ingénieurs sont mieux rémunérés avec un salaire moyen de 66 k€. Les entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 250 millions d’euros (40 %) versent des salaires moyens inférieurs à 45 k€. Si l’on regarde les secteurs d’activités, ce sont les secteurs du luxe, la pharmacie et la chimie qui tiennent les premières places, suivies des hautes technologies où les salaires moyens sont supérieurs à 55 k€. Les acheteurs basés en Île-de-France (38 %) sont mieux rémunérés avec un salaire moyen de 57 k€. 51 % des répondants réalisent des déplacements internationaux et ont une rémunération moyenne de 61 k€. Plus de 55 % des acheteurs leader et senior ont bénéficié d’une augmentation de salaire de 1 à 5 % en 2010. Près de 90 % des répondants déclarent toucher une part variable de rémunération (pour 50 % d’entre eux, cette rémunération représente une part supérieure à 10 % ).
Les économies générées est le critère dominant (81 %) conditionnant l’obtention de la prime. Près de 50 % des responsables achats et 80 % des directeurs achats ont une rémunération variable supérieure à 10 %.

Cette étude est disponible sur le site d’études achats de Crop & Co (www.benchmarkachats.com)