Mon compte Devenir membre Newsletters

Élection du décideur achats de l'année: à vous de jouer!

Publié le par

"Décision Achats" lance la troisième édition de ses Trophées, qui désigneront le directeur achats de l'année. Découvrez en avant-première deux des dix personnalités présélectionnées pour ce prix.

Dominique Étourneau prend un nouveau départ chez Aéroports de Paris
Directeur achats du groupe Aéroports de Paris

Réorganiser les achats du groupe Aéroports de Paris est un sacré défi, que Dominique Etourneau, directeur achats de l'entreprise depuis début 2009, est en passe de réussir. Un nouvel envol pour l'ensemble de son équipe, complètement restructurée. (Par Sébastien de Boisfleury)
 

Embarquement immédiat pour une nouvelle organisation. Lors de sa nomination à la tête des achats d'Aéroports de Paris début 2009, Dominique Étourneau mesure l'ampleur de sa mission: doubler le nombre d'acheteurs au sein de sa direction mais à effectif constant, passer d'une organisation centrale à une structure matricielle avec des acheteurs placés au coeur des "business units" et enfin, repenser le processus achats de toute l'entreprise. «Le taux de satisfaction des clients internes était au plus bas, se rappelle Dominique Étourneau. Non pas parce que les acheteurs en place n étaient pas bons, mais parce qu'ils n étaient pas assez nombreux et présents aux côtés des opérationnels.» Même sentiment d'insatisfaction au sein de la direction achats. "Chaque acheteur devait parer au plus pressé sans que son travail ne soit véritablement reconnu."
 

Recruter des acheteurs métier
 

Pour résoudre ces problèmes, Dominique Étourneau décide de modifier profondément l'organisation de sa direction achats. Avant son arrivée, "seulement" 40% des postes étaient occupés par des acheteurs de métier, le reste était constitué de personnels administratifs. Fin 2009, le rapport s'inverse complètement, avec 80% d'acheteurs. «Nous avons privilégié un recrutement en interne, à la fois en faisant évoluer quelques administratifs, mais surtout en recrutant des collaborateurs d'autres services, preuve que la fonction attire énormément de profils dans l'entreprise», se félicite le directeur achats.
Un important programme de formation est mis en place pour la période 2010-2011, pour permettre la reconversion puis la professionnalisation des équipes, avec  un module spécial pour les managers achats. Autre changement notoire, le passage à une organisation achats décentralisée. Si tous les acheteurs restent rattachés hiérarchiquement à Dominique Étourneau, la plupart sont désormais présents au sein des directions opérationnelles, soit en tant que réfèrents achats pour toute une "business unit", soit en tant qu'acheteurs spécialisés sur une famille de produits. «Cette organisation nous permet d'être plus visibles et de nous placer au plus près des besoins de nos clients internes», indique-t-il.
Dernier chantier et non des moindres: celui des process d'achats. «Il était nécessaire de mieux sécuriser les procédures et de mettre en place davantage de contrôles», souligne Dominique Etourneau. Résultat, l'entreprise passe de 168 à seulement 16 délégations de signatures pour passer des contrats. De plus, la définition d'une stratégie achats, la rédaction d'un cahier des charges, l'organisation d'un appel d'offres et la contractualisation avec un fournisseur doit être désormais validée par les directions achats et juridiques, le contrôle de gestion et le prescripteur interne concerné. «Notre objectif est d' être au même niveau de référence que les grandes entreprises en matière d'achats, avec la volonté d'améliorer la satisfaction de nos clients», résume Dominique Étourneau. Un an et demi après, la nouvelle fonction achats semble avoir pris son envol et son nouveau directeur y est pour beaucoup.
 

Biographie

Diplômé de l'ESC Bordeaux (MAI) et de l'École nationale d'ingénieurs deTarbes, Dominique Étourneau (46 ans) a débuté sa carrière dans les achats chez Pomagalski, avant d'intégrer SMT Goupil, puis Giat Industries et Cofratel. De 1997 à 2009, il occupe des postes à forte responsabilité chez Alcatel et Alcatel-Lucent, avant de rejoindre Aéroports de Paris.

AÉROPORTS DE PARIS

Activité: construction, aménagement et exploitation de plateformes aéroportuaires,
Chiffre d'affaires 2009: 2,63 milliards d'euros
Effectif:12096 salariés
Volume d'achats 2009: 1,2 milliard d'euros
Effectif achats: 70 collaborateurs


Emmanuel Erba fait rimer performance avec innovation chez SFR
Directeur achats de SFR

 

Il fait partie de ces responsables hors-production promus directeur achats de leur entreprise. Une juste récompense pour Emmanuel Erba (à la tête des achats de SFR depuis le début de l'année) qui entend étendre son savoir-faire à l'ensemble des acheteurs du groupe. (Par Charles Cohen)

Une organisation mature, efficace et tournée vers l'innovation. Autant de qualificatifs dont peut se targuer la direction achats de SFR. «Le positionnement de notre direction au sein de l'entreprise ne fait plus débat aujourd'hui, nous avons largement dépassé ce stade», se réjouit Emmanuel Erba, promu à la tête de la direction achats du groupe début 2010, après avoir piloté les achats indirects, les services dits innovants et le système d'information achats de l'entreprise pendant six ans.
Preuve de la reconnaissance de la fonction en interne, les managers achats intègrent les comités de direction organisés par les grandes directions opérationnelles, au même titre que les représentants des autres services.
 

Être créateur de valeur

Autre signe de leadership, dans le cadre des synergies engagées entre les "business units" de SFR et de Vivendi, les achats du groupe devraient être en première ligne, selon Emmanuel Erba. «Ces deux dernières années ont été consacrées à l'optimisation de nos process "purchase to pay", via l'intégration de SAP, la systématisation de notre processus de sourcing ou encore la rationalisation des panels fournisseurs, rappelle le directeur achats. Ces fondamentaux étant établis, nous pouvons passer à l'étape supérieure.» L'objectif: trouver de nouvelles pistes en matière d'innovations, de création de valeurs et de respect du développement durable, via la mise en place de partenariats stratégiques avec les fournisseurs-clés. «En novembre dernier, nous avons remis des trophées aux fournisseurs ayant contribué à la différenciation de SFR sur le marché, notamment lors du lancement de notre dernière offre, baptisée "Quadruple play Neufbox Evolution" », explique-t-il.
Ainsi, cinq entreprises ont été récompensées pour leur expertise en matière de satisfaction client, de développement durable, etc. Une PME a également été distinguée pour sa performance en termes d'innovation. «Souples et agiles, les petites et moyennes d'entreprises apportent généralement des solutions très novatrices», constate Emmanuel Erba. Signataire du Pacte PME en 2006, le groupe a intégré environ 30% de sociétés de petite taille dans son panel fournisseurs. «Nous voulons aider les petites entreprises à se développer. C'est pourquoi nous nous sommes impliqués dans un processus d'identification et de coaching de dix start-up innovantes.»
Une attitude responsable qui se décline aussi sur le plan écologique. «Tous les deux mois, nous prenons part à un comité de développement durable, auquel participent également les grandes directions de l'entreprise.» Une occasion pour la direction achats de présenter les différents axes de sa politique d'achats durables. «Nous venons de lancer la Neufbox Evolution, un produit plus respectueuse de l'environnement, grâce à une option propre à réduire sa consommation d'énergie», rappelle le directeur achats. Même implication au niveau des achats généraux. «La collaboration avec le secteur protégé constitue une priorité.» Dernier exemple: SFR fait partie des premiers groupes français à avoir intégré des Smart, version électrique, dans sa flotte auto.

Biographie

Diplômé de Supelec, de l'Insead et de Stanford, Emmanuel Erba (41 ans) a travaillé au sein des directions engineering, manufacturing, supply chain et achats de divers grands groupes tels que PSA (1990-1992), Eurocopter (1992-1996) et HP (1996-2004). En 2004, il intègre SFR, en tant que directeur des achats services et SI, avant d'être promu directeur achats début 2010.

SFR

Activité: opérateur télécoms
Chiffre d'affaires 2009: 12,5 milliards d'euros
Effectif: 9 000 salariés
Volume achats 2009: 4,5 milliards d'euros
Effectif achats: 120 collaborateurs

Pour voter