Mon compte Devenir membre Newsletters

Véhicules électriques : l'État va grouper ses achats avec des entreprises

Publié le par

L'achat groupé devra permettre de "passer un cap de commandes qui assure une industrialisation rentable", explique le gouvernement. Un appel d'offres serait lancé dès cet été.

La Poste ainsi que plusieurs autres entreprises françaises et l'État ont signé, le 17 février, une lettre d'intention concernant l'achat groupé de véhicules électriques. Une initiative qui pourrait se traduire par un appel d'offres commun dès l'été 2009, ont annoncé les partenaires. Le groupe La Poste (qui connaît bien ce dossier) sera chargée de grouper les commandes d'EDF, de France Télécom, de GDF-Suez, de Veolia Environnement, de Vinci et de l'État. «Le cahier des charges commun sera prêt en juin 2009», a annoncé le président de la Poste, Jean-Paul Bailly. Les partenaires veulent "permettre l'émergence d'une demande ferme, matérialisée par le lancement d'un ou plusieurs appels d'offres, dès l'été 2009", selon le texte de la lettre d'intention.

Au moins 100 000 véhicules
L'ambition est d'atteindre, au total, un «volume d'au moins 100 000 véhicules sur les 5 ans qui viennent», a rappelé le patron de La Poste, déjà auteur d'un rapport sur le développement des véhicules électriques. Le groupe postal a déjà annoncé vouloir en acquérir 10 000 d'ici à 2012.
L'achat groupé doit «permettre, en fédérant des demandes un peu éparses, un peu diffuses, de passer un cap de commandes qui assure une industrialisation rentable», a expliqué le secrétaire d'État à l'Industrie Luc Chatel.

Standardisation des normes
Un groupe de travail sur les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques, regroupant des industriels, l'État et les collectivités locales, a également été installé mardi.
«Ils vont travailler sur la standardisation, sur les normes, on va regarder comment améliorer les choses au niveau européen» et «on va regarder comment préparer l'aménagement de la législation sur le sujet», a précisé Luc Chatel.