Mon compte Devenir membre Newsletters

Une nouvelle association achats au sein de HEC

Publié le par

Des diplômés de HEC ont décidé de créer un nouveau regroupement d'anciens, et ce malgré l'existence d'une autre association regroupant des anciens ayant suivi le programme certifiant de l'école.

L'association des anciens élèves de HEC vient de créer un groupement achats et supply chain réservé aux anciens diplômés de la célèbre école de commerce, qu'ils exercent aujourd'hui dans les achats ou qu'ils soient intéressés par cette fonction.

Le président de ce nouveau groupement est Marc-Antoine Selaquet, responsable achats chez Renault-Nissan. Celui-ci est accompagné de Jean-Claude Gorenne, ex-directeur des achats de Renault et vice-président du groupement. L’équipe d’animation est constituée par ailleurs de Martine Sivriere-Lhommé, directrice achats de Roche, Vincent Mahéo, manager achats chez Class Agriculture, Hélène-Olivia Koffi-Matsa et Dominique Khouvilay, acheteuses chez Amazon.

«Nous souhaitons créer un lieu convivial d’échanges et de partage d’expériences, a déclaré Marc-Antoine Selaquet, le président de la nouvelle association. Notre réseau a pour ambition de représenter toutes les composantes de la fonction achats, en France et à l’international.»

La création de ce groupement pourrait apparaître paradoxale car il existe déjà une association d'anciens de HEC liée à la formation achats, plus connue sous le nom d'Aca et qui regroupe notamment des anciens élèves ayant obtenu le Certificat d'enseignement supérieur des affaires (Cesa) achats et supply chain de l'école (programme certifiant, NDLR). La différence est donc subtile: alors que le nouveau groupement est basé sur l'adhésion d'étudiants de HEC ayant suivi une formation diplomante, l'autre association fédère au départ des opérationnels ayant suivi une formation certifiante...

Sur le fond, on peut s'étonner que trois membres du bureau de l'Aca (Marc-Antoine Selaquet, Martine Sivriere-Lhommé et Vincent Mahéo, NDLR) aient décidé de créer cette nouvelle association. Pour Marc-Antoine Selaquet, la coexistence des deux organisations n'est visiblement pas antinomique. «Une fois leur alignement stratégique réciproque défini, les deux associations pourront travailler en partenariat sur une conférence annuelle et des mini-conférences mensuelles communes», indique-t-il. Dans les faits, la situation pourrait être plus tendue. Mais pour le moment, l'Aca n'a pas encore réagi à l'annonce de la création de ce nouveau groupement.