Mon compte Devenir membre Newsletters

Trophées Décision Achats 2011 : à vous de jouer !

Publié le par

"Décision Achats" lance la troisième édition de ses Trophées, dont l'élection du directeur achats de l'année. Découvrez en avant-première deux des dix personnalités présélectionnées pour ce prix.

- François Huon organise les achats de JCDecaux au niveau mondial
Directeur achats du groupe JCDecaux

En moins d'un an, François Huon a fait de la nouvelle direction achats du groupe JCDecaux un service incontournable de l'entreprise. Une réussite exceptionnelle qui ne doit rien au hasard. Par Sébastien de Boisfleury

Des achats tout en haut de l'affiche ! Lorsqu'il prend ses fonctions début 2009, la mission de François Huon est de taille : structurer la fonction achats de JCDecaux aux quatre coins de la planète. « La richesse était là mais diffuse, peu développée et nous étions mal organisés », indique-t-il. Autant la direction commerce et développement de l'entreprise avait markété ses offres et organisé ses ressources en conséquence, autant les achats n'étaient guère connus, peu sollicités et leur performance ignorée. Historiquement, ils étaient directement gérés par le bureau d'étude de l'entreprise et les entités opérationnelles dans chaque pays.

L'arrivée de François Huon correspond donc à la création d'une véritable direction achats au siège de l'entreprise, rattachée à la direction générale recherche, production et opérations. Le périmètre couvert par la nouvelle structure s'avère extrêmement large, des achats proprement dits à la supply chain, en passant par la production (ateliers d'assemblages insourcés) et l'APO (Asia Purchasing Office). « Nous nous positionnons désormais dès le début des projets, ce qui permet d'actionner de nombreux leviers, notamment en termes d'innovation ou de sourcing, et d'améliorer notre performance achats », se félicite François Huon. Très vite, l'organisation en mode projets, la mise en place d'objectifs communs entre les équipes Europe et Asie ou encore la structuration des process achats portent leurs fruits. Par ailleurs, un correspondant achats est désormais mis en place dans chaque filiale du groupe, voire une petite équipe achats si le volume des dépenses le justifie, permettant à François Huon d'initier un véritable réseau au sein de l'entreprise.
Si certaines familles hors production (voyages, flotte automobile, impression, etc.) sont rapidement massifiées, « ce qui nous a permis de démontrer notre capacité d'action », François Huon n'envisage pas pour autant une centralisation pure et dure de tous les achats au niveau mondial. « En raison notamment des taux de change, des taxes d'importation et de l'aspect local de certains marchés fournisseurs, le génie civil par exemple, l'intérêt d'une telle stratégie serait limité », souligne le directeur achats.
 

Posséder une taille critique
 

Résultat, ce dernier délimite quatre grandes zones géographiques de sourcing alignées sur l'activité commerciale de JCDecaux (Europe/Maghreb, Proche et Moyen Orient, Amérique du Nord et Asie). « Cela nous permet de posséder une taille critique vis-à-vis de nos fournisseurs, tout en évitant un taux de dépendance trop important », précise François Huon.
L'objectif n'est pas non plus de réduire les coûts à tout prix. « Chez JCDecaux, vous ne pouvez pas vous contenter que les choses soient "bien", elles doivent être "parfaites". La qualité est donc un critère d'achat primordial, non seulement à la livraison d'un produit, mais aussi tout au long de sa vie. Nous ne nous arrêtons donc pas au prix d'achat, mais plutôt au TCO (Total cost of ownership) ». Les relations partenariales avec les fournisseurs stratégiques sont ainsi encouragées. Proche de ses clients internes et de ses prestataires, la direction achats de François Huon est donc en passe de gagner son pari, deux ans à peine après sa création : démontrer toute la valeur ajoutée de la fonction et la positionner au cœur du business de l'entreprise.
 

Biographie

- Ingénieur de formation et diplômé du MAI de Bordeaux, François Huon (36 ans) est directeur achats du groupe JCDecaux depuis 2008. Après une première expérience dans les achats chez Philips (1997), il rejoint Bouygues Telecom (1997-1998), puis Valeo (1998-2008) où il occupera des postes à forte responsabilité en Afrique puis en Europe.

JCDecaux
ACTIVITÉ Communication extérieure (mobilier urbain, publicité dans les transports, affichage)
CHIFFRE D'AFFAIRES 2009 1,918 milliard d'euros
EFFECTIF 9 940 collaborateurs
VOLUME D'ACHATS 2009 NC
EFFECTIF ACHATS 300 collaborateurs

- Xavier Dessemond forme les acheteurs de demain chez Safran
Directeur achats du groupe Safran

 

Nommé directeur achats du groupe Safran, fin 2007, Xavier Dessemond s'est attaché à développer une culture achats commune à l'ensemble des filiales de l'équipementier aéronautique. Une action remarquable, passée notamment par la formation des acheteurs. Par Sébastien de Boisfleury

« Une première en France. » En septembre dernier, Xavier Dessemond , directeur achats de Safran depuis fin 2007, annonçait avec satisfaction le lancement d'un parcours de formation achats au sein de l'université interne du groupe Safran, Safran Corporate University. Sa particularité : la possibilité pour les acheteurs en poste, de même que pour les nouveaux arrivants au sein des différents services achats du groupe, d'obtenir un certificat ou un diplôme reconnu par l'État. Et ce grâce au partenariat signé avec le groupe Cegos, spécialiste de la formation professionnelle, et Grenoble École de Management, dont le mastère spécialisé en management de la fonction achats (le fameux Desma, Diplôme d'études supérieures en management) est reconnu comme l'un des meilleurs diplômes de France. « À travers ce nouveau dispositif, notre objectif est de développer les compétences de tous nos acheteurs, des plus juniors aux managers confirmés, tout en renforçant l'attractivité de la fonction achats en interne, explique Xavier Dessemond. L'enjeu principal est de créer une culture achats propre à tout le groupe. »
 

Développer des synergies
 

En effet, Safran est composé de nombreuses filiales, dont Snecma, Turbomeca, Messier-Bugatti ou encore Sagem. « Chacune de ces entreprises possède sa propre histoire. Depuis ma prise de fonctions, mon rôle est de développer des synergies entre ces différentes entités, ainsi qu'une même vision des achats, ce qui passe entre autres par la formation », souligne le directeur achats.
Ainsi, depuis deux ans, Xavier Dessemond a défini, au sein du groupe, une segmentation commune des familles d'achats, initié les stratégies correspondantes à ces segments, ou encore mis en place des indicateurs de performance au niveau du groupe. Dernier grand chantier en date : la création, en novembre, d'un centre de service partagé pour tous les achats hors production du groupe sur la France et la Belgique, soit 80 % de ce volume d'achats estimé à près de deux milliards d'euros.

Un contexte sectoriel particulier
 

Cela dit, toutes ces initiatives sont à replacer dans le contexte sectoriel au sein duquel évolue le groupe Safran, ce qui fait à la fois tout l'intérêt et la difficulté de la mission de ses acheteurs. « Contrairement à une industrie classique dans laquelle les cycles d'achats sont relativement courts, l'aéronautique est basée sur des programmes industriels de plusieurs dizaines d'années », indique Xavier Dessemond. Pour ce dernier, les règles du jeu sont donc très différentes. « Les partenariats avec les fournisseurs-clés de l'entreprise sont un exercice imposé. Les acheteurs doivent donc se montrer beaucoup plus créatifs, en étant en permanence à la recherche de nouveautés et d'innovations », souligne le directeur achats. Sur ce point, Xavier Dessemond peut s'appuyer sur son expérience acquise au Japon dans le secteur auto mobile. « Les relations fournisseurs sont assises sur la durée, seule créatrice de valeur. » Une culture achats reprise bien évidemment dans le programme de formations mis en place par le groupe Safran.
 

Biographie
 

Diplômé de l'École des mines de Douai, Xavier Dessemond (46 ans) est directeur achats du groupe Safran depuis 2007. Il effectue une grande partie de sa carrière chez Valeo (1989-2004), où il occupera plusieurs postes à forte responsabilité en Europe et au Japon, avant de rejoindre Wagon Automotive (2005-2007).
 

Safran
ACTIVITÉ Équipementier aéronautique
CHIFFRE D'AFFAIRES 2009 10,4 milliards d'euros
EFFECTIF 55 000 salariés
VOLUME D'ACHATS 2009 6 milliards d'euros
EFFECTIF ACHATS 650 collaborateurs