Mon compte Devenir membre Newsletters

Azdine Ayad, ville de Saint-Denis, donne du sens à une commande publique responsable

Publié le par

Soucieux du bien-être des habitants de Saint-Denis, Azdine Ayad, directeur de la commande publique, mise avant tout sur des achats responsables axés "développement durable" au service de la ville.

Azdine Ayad, ville de Saint-Denis, donne du sens à une commande publique responsable

" La commande publique est avant tout un acte économique avec un support juridique pour une finalité politique. " C'est ainsi qu'Azdine Ayad définit la commande publique de sa ville de coeur, Saint-Denis, où il a occupé différentes fonctions, toujours au service des habitants.

Le service de la commande publique de la ville de Saint-Denis milite pour le développement durable et la RSE (responsabilité sociétale et environnementale des entreprises). La ville assoit sa politique d'achats durables sur un processus de démarche qualité certifiée ISO 9001. La commande publique a été créée en 2005 dans cette double optique. Dès le début, pour monter en puissance sur les achats, la direction de la commande publique a donc misé sur les formations relatives à l'analyse de l'offre et des besoins.

Côté achats responsables, " il s'agit de faire du développement durable et de ne pas gaspiller les ressources, y compris celles économiques, en optimisant les achats ", explique Azdine Ayad. Pour lui, le spectre du développement durable couvre six axes : l'insertion, l'achat en faveur des personnes en situation de handicap, le volet environnement, les TPE-PME, l'éthique et le solidaire et la recherche d'économies et l'optimisation des achats.

Une commande publique très axée "développement durable"

À titre d'exemple, la ville de Saint-Denis privilégie le marché en circuit court avec une agriculture raisonnée pour procurer des pommes et des poires aux écoles. Chaque année, la ville crée une école entièrement HQE sur son territoire. De plus, entre 2005 et 2011, la commande publique a augmenté l'insertion de clauses environnementales dans les marchés de la ville de 20 à 70 %, et le taux des clauses concernant l'insertion sociale est passé de 8 à 20 %, avec près de 38 000 heures de travail du secteur adapté ou protégé générées en 2012. " Il faut satisfaire les besoins des Dionysiens dans un contexte particulier, tout en donnant du sens à son acte d'achat. "

Concernant l'accès à la commande publique, la ville a édité un guide pédagogique dédié aux TPE-PME, avec le réseau des acheteurs du territoire de l'agglomération. Elle s'est organisée avec la communauté d'agglomération Plaine Commune* pour participer à des réunions d'informations pour les TPE-PME via, notamment, les réseaux d'associations. " Objectif : désacraliser les procédures ", précise le directeur de la commande publique. Un résultat qui semble payer puisque, aujourd'hui, grâce à sa politique d'allotissement, 67 % des marchés de la ville sont attribués à des TPE-PME.

(*) L'agglomération Plaine Commune rassemble les villes d'Aubervilliers, d'Épinay-sur-Seine, de L'Île-Saint-Denis, de La Courneuve, de Pierrefitte-sur-Seine, de Saint-Denis, de Stains et de Villetaneuse.

Votez pour le décideur achats de l'année.

Son parcours : Ayad, 40 ans, est en poste depuis 2005 à la commande publique de la ville de Saint-Denis. Il en est devenu le directeur en 2010. Acheteur entre 1997 et 2000 à la ville, il a été auparavant directeur du centre nautique municipal, puis directeur adjoint du personnel des services. Formé à l'expertise comptable, il est titulaire d'un master en management public et gestion des collectivités territoriales.
Commande publique Ville de Saint-Denis (93)
- Nombre d'habitants : 115 000
- Budget de la ville : 233 M€
- Effectifs achats : 13 salariés
- Budget achats : environ 52 M€