Mon compte Devenir membre Newsletters

Transport : la Région Île-de-France étudie les alternatives fluviale et ferroviaire

Publié le par

En s'appuyant sur des exemples comme celui de l'enseigne Monoprix, la Région va identifier, d'ici à 2009, des sites à vocation logistique en zone urbaine.

La Région Île-de-France vient de lancer une étude pour développer le transport de marchandises par voie fluviale et ferroviaire, plus respectueux de l'environnement. Cette étude devra notamment présenter des mesures innovantes expérimentées ou mises en place ailleurs et applicables à la Région. L’enseigne de distribution Monoprix, par exemple, approvisionne depuis novembre dernier 27 de ses magasins parisiens par trains et véhicules roulant au GNV (gaz naturel pour véhicules). Le dispositif est le suivant : les cinq jours de la semaine, une navette ferroviaire de nuit emprunte les voies de la ligne D du RER (Paris-Melun) depuis les entrepôts de Combs-la-Ville et Lieusaint (Seine-et-Marne) vers la gare de Bercy (Paris XIIe). Les livraisons vers les magasins sont ensuite effectuées par des camions équipés de dispositifs anti-bruit et roulant au GNV. Selon l'enseigne, le nombre de camions entrant dans la capitale va être réduit de 10 000 chaque année, ce qui éviterait l'émission de 280 tonnes de gaz carbonique.

La région va aussi identifier et cartographier les principaux sites qui pourraient accueillir du transport de marchandises et qui auraient une possible vocation logistique, notamment en zone urbaine dense. Des expérimentations vont être proposées sur la période 2009-2011 et des propositions faites pour une meilleure gouvernance (évolutions des champs de compétences, modèles d'organisation, modalités d'un dialogue avec les collectivités et le monde économique). Les résultats de l'étude, d'un coût de 104 000 euros, sont prévus pour mai-juin 2009.