Mon compte Devenir membre Newsletters

Tarifs hôteliers : Moscou reste la ville la plus chère

Publié le par

Le classement hôtelier 2007 publié par HRG révèle une hausse des tarifs hôteliers dans les régions en croissance économique. Toujours en tête : Moscou.

Moscou reste la ville la plus chère au monde. Pour la troisième année consécutive, selon le classement mondial hôtelier 2007 publié par Hogg Robinson Group (HRG), la ville aux mille coupoles dorées affiche une forte hausse de ses tarifs hôteliers : + 93% depuis 2004. En un an, l'augmentation s'est établie à 11%, pour un prix moyen de nuitée passant de 296 à 329 euros. "Les coûts élevés et les capacités foncières limitées vont entrainer un renchérissement des prix, et les voyageurs à destination de Moscou doivent donc s'attendre à une nouvelle hausse des tarifs", prévient le directeur général HRG France Yves Nanique.

Selon le prestataire de services aux entreprises, la tendance se vérifie dans les marchés en croissance économique. Ainsi, Mumbai a enregistré une hausse de ses tarifs hôteliers de 37% en 2007, passant de la 28è place à la 7e place du classement. La raison : "une politique économique libérale, une offre hôtelière limitée et une expansion du secteur informatique et bancaire", explique Yves Nanique. Et de préciser que "lorsque l'offre est insuffisante, c'est surtout le segment des hôtels de luxe qui affiche des hausses constantes."

Parmi les villes les plus chères, selon HRG, New York a enregistré une augmentation de ses nuitées de six euros (255 euros), Paris de 8% (227 euros), Dubaï de 11% (219 euros) et Milan de 8% (218 euros).