Mon compte Devenir membre Newsletters

Seul un tiers des entreprises archive leurs contenus électroniques

Publié le par

Selon une enquête réalisée par Markess International, une majorité d'entreprises françaises n'en sont qu'au début de leur réflexion pour l'archivage et la conservation de leurs contenus électroniques.

Le marché français des logiciels et des services dédiés à l'archivage de contenus électroniques est estimé par Markess International à 105 millions d'euros en 2007, un secteur qui devrait croître de 31% sur la période 2007-2009 et atteindre les 180 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009. Il faut dire que le marché a de belles perspectives devant lui puisque seul un tiers des entreprises interrogées par Markess archive aujourd'hui leurs contenus électroniques, une sur deux envisageant de le faire d'ici 2009.

Les contenus électroniques identifiés comme devant être archivés par les organisations interrogées sont ceux pour lesquels une preuve d’authenticité et d’intégrité peut être demandée en cas de contrôle ou de litige. Il s’agit notamment des contenus relatifs aux ressources humaines (bulletins de paie plus particulièrement), à la comptabilité (factures essentiellement) et à la fonction commerciale (contrats commerciaux, par exemple). Cela implique que l’archivage doit se faire dans des conditions garantissant l’intégrité du contenu et l’identification de son auteur, grâce, notamment, à un certificat de signature électronique.