Mon compte Devenir membre Newsletters

Selon Greenpeace, la prise de conscience écologique des fabricants high tech est très variable

Publié le par

Dans son sixième classement annuel, basé sur la présence ou non de matériaux toxiques et les politiques de recyclage, l'ONG consacre Sony Ericsson, Samsung, Dell ou encore Lenovo.

Dans son sixième classement annuel des constructeurs high tech, basé sur leur éco-responsabilité, Greenpeace constate encore de très grandes disparités entre les fabricants. Les critères de notation de l'ONG sont basés sur la présence, ou non, de matériaux toxiques dans les appareils (ordinateurs, téléphones, téléviseurs...), les politiques de recyclage et de retraitement mises en oeuvre par les constructeurs. Sony Ericsson, deuxième l'an dernier, arrive en tête du classement, devant Samsung, qui a gagné six places grâce à d'importants efforts pour limiter l'usage de PVC et de RFB (retardateurs de flammes bromés). Sony (+3), Dell et Lenovo (-1 tous les deux) suivent. Microsoft (16e), Philips (17e) et Nintendo (18e) ferment la marche. De nombreux fabricants se sont émus de ce classement, en invoquant notamment le fait que certaines matières n'ont pas d'équivalent "vert".