Mon compte Devenir membre Newsletters

Schneider Electric prévoit des économies sur ses achats

Publié le par

Le groupe table sur un potentiel de synergies de revenus et de coûts de 120 millions d'euros d'ici 2014.

Dans le cadre de la reprise d'Areva Distribution, Schneider Electric prévoit un potentiel de synergies de revenus et de coûts d'environ 120 millions d'euros d'ici 2014, dont 50% sont escomptées dès 2012. Le groupe ne prévoit pas de fermetures de sites, mais compte réaliser des économies sur les achats et optimiser l'outil industriel, via la spécialisation de certains sites et les fonctions support, via des économies sur les coûts facturés aujourd'hui par Areva à Areva Distribution.
Par ailleurs, Schneider table sur un potentiel de 300 millions d'euros de synergies au niveau du chiffre d'affaires. "L'impact attendu sur l'EBITA [résultat avant intérêts, impôts et amortissements] est d'environ 50 millions d'euros", a ajouté Schneider. A l'issue de l'acquisition, Schneider estime que son ratio dette nette/excédent brut d'exploitation s'établira aux alentours de 1,5, hors charges de restructuration.