Mon compte Devenir membre Newsletters

Remontée des tarifs hôteliers dans la plupart des grandes villes européennes

Publié le par

Après une baisse des tarifs (premier trimestre 2010), les voyageurs ont dû s'accommoder au premier trimestre 2011 d'une hausse des prix des chambres d'hôtels dans 50 villes du monde.

Remontée des tarifs hôteliers dans la plupart des grandes villes européennes

Après avoir bénéficié d’une baisse générale des tarifs hôteliers au premier trimestre 2010, les voyageurs ont été confrontés, au cours des trois premiers mois de l’année 2011, à une remontée des prix dans la plupart des grandes villes. C’est le résultat que vient de publier HRS, leader européen des portails hôteliers, à l’occasion de sa dernière cartographie des tarifs hôteliers. Pour mener à bien cette étude, HRS a étudié l’évolution des prix des chambres d’hôtel dans 50 villes du monde.

Nette remontée pour Moscou et Athènes

Dans la plupart des villes européennes analysées, les hôtels ont enregistré une augmentation de leurs tarifs. Athènes et Moscou notamment, après avoir beaucoup souffert l'an passé, ont enregistré une augmentation à deux chiffres de leurs tarifs hôteliers au cours du premier trimestre 2011. À Athènes, les hôtels appliquent désormais un tarif moyen de 72 euros par nuit et par chambre double, soit une hausse de plus de 20 % par rapport à l’an dernier, à la même période. À Moscou, considérée comme l’une des villes les plus chères au monde, les prix ont augmenté d’environ 15,4 %, pour atteindre 149 euros. La capitale russe a ainsi conforté sa place de leader parmi les villes européennes, suivie de Zurich (141 euros), Oslo (129 euros) et Stockholm (123 euros). Paris, quant à elle, connaît une hausse raisonnable des tarifs hôteliers, puisqu’elle affiche une augmentation de moins de 5 %, avec une moyenne de près de 114 euros pour une nuitée.

Allemagne : une augmentation des prix quasi généralisée

L’Allemagne n’a pas échappé à la hausse des tarifs hôteliers, bien que de manière moins significative que celle enregistrée dans le reste de l’Europe. Par rapport au premier trimestre de l’année précédente, les augmentations de prix ont oscillé entre 0,02 % à Hanovre et 7,7 % à Munich. Au premier trimestre 2011, c’est à Francfort-sur-le-Main que la nuit d’hôtel a coûté le plus cher : le prix de la chambre était en moyenne de 103 euros. Nuremberg. À Nuremberg, le prix moyen d’une chambre d’hôtel a chuté de 5,9 %, pour atteindre 88,31 euros – la baisse la plus spectaculaire en Allemagne.