Mon compte Devenir membre Newsletters

Railteam devient la première alliance ferroviaire européenne

Publié le par

Sept compagnies ferroviaires ont signé, début juillet, le contrat fondateur de Railteam, première alliance européenne, destinée à créer un véritable réseau et à faciliter les voyages internationaux.

Les sept membres fondateurs attendent 25 millions de passagers d'ici à 2010.

© Railteam

Les sept membres fondateurs attendent 25 millions de passagers d'ici à 2010.

Le rail européen prend de l'ampleur. Début juillet, Railteam, la première alliance ferroviaire européenne, a officiellement été lancée par ses fondateurs, à savoir la SNCF, la SNCB, la Deutsche Bahn, Eurostar UK, NS Hispeed, ÖBB et CFF et leurs filiales Thalys, Lyria et Alleo, membres associés. L'ambition de Railteam, dont le réseau ne cesse de s'étendre sur le Vieux Continent et devrait tripler d'ici à 2020 pour atteindre 15 000 km, est de "révéler à la clientèle l'existence d'un véritable réseau européen de la grande vitesse et de faciliter les voyages internationaux, en direct ou en correspondance", explique l'alliance. Et d'ajouter que "le train à grande vitesse doit s'imposer comme une réelle alternative au transport aérien ou à la route." D'ici à 2010, 25 millions de passagers sont attendus sur le réseau.

En améliorant les services, les correspondances ou l'information, notamment, les membres de l'alliance entendent ainsi proposer à l'échelle européenne "un service de qualité et à la hauteur de celui déjà proposé par chacune des compagnies." Les voyageurs Railteam, qui doivent bénéficier d'un accompagnement optimisé lors de leurs déplacements en Europe, disposeront ainsi de points d'information dans les cinq principaux hubs de l'alliance : Lille, Bruxelles, Cologne, Francfort et Stuttgart. Des points d'information qui doivent ensuite être installés dans les autres gares du réseau. En outre, la prise en charge des passagers en cas de situation perturbée doit être améliorée. Railteam offre ainsi la possibilité au client manquant sa correspondance en raison d'un retard sur une ligne de prendre le train suivant, sans avoir à modifier son billet. En plus d'avoir accès aux 36 salons du réseau, les passagers fréquents pourront, dans les mois qui viennent, cumuler des points de fidélité et les dépenser sur l'ensemble des programmes de fidélité des compagnies partenaires de l'alliance.

Railteam doit par ailleurs lancer, début 2009, une plateforme d'interconnexion des systèmes de distribution de ses membres. Actuellement en cours de développement, ce système, qui a nécessité un investissement de 30 millions d'euros, doit permettre à terme de proposer aux passagers un choix de destinations et de prix élargi.