Mon compte Devenir membre Newsletters

Peugeot renoue avec le monospace et lance le 5008

Publié le par

Le constructeur français se lance dans la bataille du monospace compact en présentant cet automne le 5008. Lequel se différencie de la concurrence notamment par ses qualités dynamiques.

Dynamisme hors pair pour le monospace compact Peugeot 5008.

© Peugeot

Dynamisme hors pair pour le monospace compact Peugeot 5008.

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Dans sa stratégie de conquête, Peugeot a décidé d'élargir sa gamme avec le monospace compact 5 ou 7 places qui lui manquait. Avec le 5008, commercialisé dès novembre prochain, le constructeur répond de belle manière à ses concurrents directs que sont les Citroën C4 Picasso et Renault Scénic, pourtant déjà confortablement installés sur ce marché depuis quelques années. L'objectif du Lion : 25 à 30 000 ventes en 2010 en France.

Malgré son arrivée tardive sur un créneau concurrentiel et particulièrement prisé des flottes représentant près de 40% de la clientèle, le monospace compact au Lion prend une longueur d'avance. Derrière un design équilibré et profilé mais discret, le 5008 cache un aérodynamisme exceptionnel pour son segment avec un coefficient d'aérodynamisme de 0,29. L'aménagement intérieur reprend les ingrédients habituels du constructeur, à savoir des matériaux de qualité et une finition qui n'a rien à envier aux constructeurs allemands. L'habitacle offre une luminosité sans pareille grâce au toit panoramique en verre et une surface vitrée de 5,77 m². Les équipements sont riches et comprennent notamment un affichage tête haute élégant et de multiples indicateurs de conduite : distance et temps séparant la voiture du véhicule de devant, aide au stationnement, etc. L'innovation réside dans une console centrale ergonomique et inclinée dédiée au conducteur. "Le plaisir de conduite est la philosophie du véhicule", assure le constructeur. Le résultat est là. Le confort n'a rien à redire et la position de conduite de la berline s'avère un réel atout.

Sur la route, les ambitions de dynamisme affichées par Peugeot ne décoivent pas. Le 5008 bénéficie d'un châssis dynamique et de réglages de suspensions fermes qui lui offrent un comportement routier hors pair pour un monospace. L'ensemble étant assorti d'une direction ferme et précise. Les virages serrés et les grandes courbes sont enchaînés sereinement grâce à une adhérence sans faille et le roulis s'avère parfaitement maîtrisé. Le confort en pâtit quelque peu mais reste correct à l'avant. À l'arrière, en revanche, les rangs 2 et 3 sont davantage pénalisés par cette fermeté lorsqu'il s'agit de passer un dos-d'âne. Pour accompagner ce dynamisme, Peugeot a apporté quelques modifications à ses motorisations. Le 2 litres HDi, dont la moitié du bloc est entièrement nouvelle, voit sa puissance passer à 150 chevaux.  Coupleux et silencieux, il offre une souplesse appréciable et même un réel agrément de conduite. D'autant que la boîte mécanique à six rapports bien étagée fait preuve d'une belle efficacité. Malgré ces performances, les 5,8 litres consommés en cycle mixte et les 151 grammes de CO2 restent tout à fait raisonnables.

Disponible en trois niveaux de finition, le 5008 est accessible en entrée de gamme essence à partir de 12 270 euros HT. La version HDi 150 chevaux se monnaie à partir de 23 245 euros HT, mais ne souffre d'aucun malus écologique.