Mon compte Devenir membre Newsletters

Natixis se dote d'un nouveau directeur achats

Publié le par

L'ancien directeur de l'organisation de la banque, Pascal d'Orlandi, occupe ce poste depuis mi-octobre.

Pascal d'Orlandi, directeur achats de Natixis.

Pascal d'Orlandi, directeur achats de Natixis.

Pascal d’Orlandi remplace Claudine Bourdat à la tête des achats de Natixis. Auparavant, il occupait le poste de directeur de l’organisation où il avait en charge la conduite des missions d’organisation internes. « Dans le cadre de cette précédente fonction, j’ai pu participer à la structuration du service achats qui constitue un vecteur important d’optimisation de l’organisation de Natixis. Notamment, j’ai co-animé, sur 2007-2008, un projet de réduction de coûts de 300 millions d’euros dont la direction achats a été un contributeur très significatif. Aussi, être en charge de cette direction aujourd’hui constitue une évolution tout à fait naturelle », explique Pascal d’Orlandi.

Face à ses nouvelles responsabilités, le nouveau directeur achats doit désormais relever un défi de taille : accompagner le cœur de business de l’entreprise (épargne, banque de financement et d’investissement, services financiers spécialisés) ainsi que les fonctions supports dans la mise en œuvre du projet "New Deal". L’objectif de ce programme ? Atteindre 6,2 milliards d’euros de produit net bancaire d’ici 2012 en générant notamment un coefficient d’exploitation de 62 %. « Pour réaliser ce résultat tout en servant toujours mieux nos différentes clientèles, l’expertise des achats sera essentielle », souligne Pascal d’Orlandi.

À la tête d’un effectif achats de 30 personnes, le directeur assume ses nouvelles fonctions avec pragmatisme : « Ce challenge est une opportunité très motivante de pouvoir capitaliser sur mes expériences passées et réaliser de nouveaux projets d’entreprise dans lesquels la fonction achat constitue un levier transversal précieux ». Rappelons que le produit net bancaire 2008 de Natixis est de 5,5 milliards d’euros et le volume d’achats, à la même année, de 895 millions d’euros.