Mon compte Devenir membre Newsletters

Mariage réussi entre Openskies et l'Avion

Publié le par

Openskies a achevé son mariage avec l'Avion. La compagnie française reconfigure désormais ses quatre appareils en 84 sièges sur deux classes, afin d'améliorer son service et maintenir sa bonne santé.

Mariage réussi entre Openskies et l'Avion

L’Avion est devenu Openskies. Depuis le 8 avril et l’achèvement réussi de leur mariage, les deux transporteurs opèrent sous le nom d'Openskies. La compagnie française, qui opère des vols transatlantiques full business entre Paris ou Amsterdam et New York et soutenue par son actionnaire British Airways, bénéficie ainsi des atouts des deux transporteurs. Pour concrétiser ce rapprochement, Openskies achève actuellement la reconfiguration de ses quatre Boeing 757-200. Ces appareils proposent ainsi 84 sièges répartis en deux classes. Avec ses 12 fauteuils inclinables à 180°, la Biz Bed assure un service de first. La Biz Seat, composée de 72 sièges inclinables à 140° et espacés de 1,30 m, revendique de son côté le meilleur rapport qualité prix business sur le marché transatlantique. « Cette configuration doit répondre aux attentes de nos passagers », assure Dale Moss, CEO de la compagnie. Et d’ajouter que « nous souhaitons nous positionner comme une réelle alternative aux transporteurs traditionnels et aux tarifs élitistes de leurs classes haut de gamme, de plus en plus évitées par les voyageurs d’affaires ». Cette reconfiguration s’accompagne d’une nouvelle livrée caractérisée par des couleurs faisant références aux deux compagnies.

Hausse de 15 % en 2008

En dépit d’une conjoncture morose pour le transport aérien, Openskies, qui bénéficie de la couverture pétrolière de British Airways et d’une flotte mono-appareil facilitant sa gestion, affiche une bonne santé : en 2008, avec 78 000 passagers, la compagnie a enregistré une hausse de 15 % de son activité. Une performance « d’autant plus encourageante que le marché des classes business et first a reculé sur la même période de 25% », s’est félicité Dale Moss, qui considère son produit comme "une solution anti crise pour les entreprises désireuses de maintenir leur confort."