Mon compte Devenir membre Newsletters

Les voyages d'affaires touchés par la crise

Publié le par

Malgré les prévisions optimistes de 2008, le Baromètre Amex révèle une baisse de 18% des budgets voyages en 2009.

 

On a beau dire, on a beau faire, la crise n'a pas épargné les voyages d'affaires. Loin s'en faut. Si, en 2008, les entreprises affichaient dans l'ensemble un certain optimisme pour 2009, elles ont finalement dû composer avec l'état de la conjoncture. Bilan : les budgets déplacements ont baissé, cette année, de 18%. Selon American Express, qui vient de publier l'édition 2009 de son baromètre annuel analysant le secteur des voyages d'affaires, les trois quarts des entreprises ont ainsi revu à la baisse leurs budgets au cours de l'année.

Le changement intervient au niveau des motifs de ces déplacements. «Nous assistons à une évolution du comportement des entreprises», note Régis Chambert, directeur général d'Amex. Ainsi, «les directions se montrent beaucoup plus vigilantes à chaque opportunité que peut apporter le moindre déplacement». En 2009, près de 70% des déplacements ont fait l'objet d'un contrôle, contre 57% en 2008. Dans ce cadre, 57% des déplacements des collaborateurs d'entreprises européennes sont consacrés au maintien ou au gain de nouveaux marchés. Les déplacements pour des réunions internes représentent un petit tiers des voyages et les rendez-vous avec les fournisseurs 8%. Ce changement de comportement se caractérise également par le développement d'une pratique jusqu'alors bannie des politiques voyages (mais pas des habitudes des collaborateurs) : le best buy, un système associé, notamment, à la réservation à l'avance et à l'utilisation de tarifs à contrainte.

Ce constat amène les entreprises à rester prudentes pour 2010. Si 20% d'entre elles envisagent de revoir à la hausse leurs budgets voyages, 61% prévoient de le stabiliser et 19% de le réduire encore.