Mon compte Devenir membre Newsletters

Les sociétés Legrand, Société générale, Thalès et SNCF reçoivent le label des relations fournisseurs responsables

Publié le par

Legrand, Société générale, Thalès et SNCF. Voici les quatre premières sociétés à recevoir le label des relations fournisseurs responsables.

Label Relation Fournisseurs Responsable remis à la SNCF en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique

© François Girard / Cdaf

Label Relation Fournisseurs Responsable remis à la SNCF en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique

Le Label Relations fournisseurs responsables vise à distinguer les entreprises françaises ayant fait la preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs. Attribué pour une période de trois ans, ce label d’État est une première en sa matière. Il s’inscrit dans le prolongement et la mise en application des 10 engagements pour des achats responsables définis par la Charte des relations inter-entreprises. Créée en 2009, celle-ci compte aujourd’hui plus de 300 signataires (grands groupes, ETI et PME), soit un volume d’achat d’environ 400 milliards d’euros.

Afin de consolider leur engagement de progrès en matière d’achats, toutes les entreprises signataires de la Charte des relations inter-entreprises peuvent se porter candidates au Label Relations fournisseurs responsables. Pour l’obtenir, l’entreprise candidate doit au préalable se soumettre à une évaluation conduite par le cabinet Vigeo, un organisme expert dans le domaine de la responsabilité sociétale des organisations.

Le cas de la Société Générale

Parmi 4 entreprises distinguées, Société Générale est le seul établissement bancaire à accéder à cette labellisation remise à Françoise Mercadal-Delasalles, directrice des Ressources et de l’Innovation du Groupe. Ce label atteste des engagements pris par la banque dans le cadre de la Charte des relations Interentreprises. Cette charte, que le Groupe a signée dès sa mise en place en 2010, définit 10 engagements pour des achats responsables, parmi lesquels :

  • - l’application de la loi LME,
  • - l’engagement de privilégier des relations durables avec les PME dans une démarche partenariale,
  • - le principe du coût total dans les appels d’offre qui intègre les coûts logistiques, les risques en termes de réapprovisionnement, les problèmes de qualité ou d’image, pour ainsi comparer des offres de PME françaises avec d’autres offres,
  • - la prise en compte des problématiques de développement durable et environnementales pour choisir un fournisseur ou la responsabilité territoriale d’un grand groupe.

La Société Générale s’engage depuis des années à mettre en place une démarche de progrès vis-à-vis de ses fournisseurs et notamment les petites et moyennes entreprises (TPE-PME). Depuis 2 ans des actions concrètes ont été engagées : la nomination d’un médiateur interne, l’intégration de clauses portant sur la médiation, la sensibilisation de 100 % des acheteurs ainsi que de leurs donneurs d’ordres à la RSE et à la Charte.