Mon compte Devenir membre Newsletters

Les licences logicielles, toujours chères et complexes

Publié le par

Les entreprises sont mécontentes de la politique de licence et des tarifs des éditeurs, révèle une étude du cabinet Forrester Research.

Un coûteux casse-tête. Voilà la perception des responsables et acheteurs informatiques face aux factures logicielles des éditeurs, selon une étude récente du cabinet Forrester Research, qui a sondé 200 entreprises. Elles pointent la complexité des factures et les mauvaises surprises qu'elles comportent, telle la hausse constante des coûts de maintenance. De plus, les logiciels seraient inadaptés aux besoins de flexibilité que requiert un système d'information moderne.

La principale source de mécontentement reste la complexité des contrats avec les éditeurs. Pour près de la moitié des utilisateurs, le vocabulaire et la structure des licences sont les problèmes les plus difficiles à surmonter. Ils jugent également compliqué d'identifier clairement ce que l'on obtient pour un prix donné. La hausse constate des prix de maintenance est l'autre insatisfaction principale des utilisateurs, qui n'en perçoivent pas la valeur ajoutée. Selon l'étude, la maintenance représente en moyenne 26% du coût total de possession. Selon les sondés, elle ne devrait pas peser plus de 16%.

Dans ce contexte, l'étude prédit que les architectures orientées services (SOA) et les logiciels en lignes (SaaS) devraient continuer à monter en puissance. Et marquer une rupture de plus en plus nette entre les éditeurs traditionnels et leurs clients.