Mon compte Devenir membre Newsletters

Les leviers concernant les approvisionnements méconnus des directeurs financiers

Publié le par

Selon une étude commanditée par Basware, seuls 28% des directeurs financiers estiment que l'optimisation des processus d'approvisionnement a un effet positif sur la rentabilité de leur entreprise.

Selon une étude internationale* commanditée par l'éditeur Basware, seuls 28% des directeurs financiers estiment que l'optimisation des processus d'approvisionnement a un effet positif sur la rentabilité de leur entreprise. Un peu moins de la moitié (46%) reconnaissent, par ailleurs, que les processus achats et financiers sont réellement intégrés. Enfin, seuls 50% déclarent que les processus d'achats sont réellement automatisés, sachant que 42% des achats indirects en moyenne sont consolidés.

«Les résultats de cette étude révèlent une grave déconnexion entre les services financiers et approvisionnements, commente Bertrand Aumoite, directeur général France et Europe du Sud de Basware. Alors que partout les directeurs financiers recherchent les moyens de renforcer la sécurité et la stabilité de leurs organisations, il semble qu'ils passent à côté d'une pièce majeure du puzzle en négligeant l'avantage stratégique majeur constitué par les équipes de l'approvisionnement.»

A noter que 64% des directeurs financiers interrogés placent la réduction des coûts en tête de leurs priorités. En revanche, la gestion des risques – et notamment ceux liés aux processus d'approvisionnement – est une priorité pour “seulement” 39% des personnes interrogées.

 
*Etude réalisée par Loudhouse, en mai 2009, auprès de 550 directeurs financiers ou équivalents, appartenant à de grandes entreprises internationales.