Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises consacrent moins de budget à la formation continue

Publié le par

Selon le Minefe, le taux de participation financière des entreprises pour la formation continue de leurs salariés est passée de 3,22% en 1999 à 2,84% en 2005.

Depuis 1999, les entreprises d’au moins dix salariés ont réduit leur effort pour la formation continue de leurs salariés. Telle est la conclusion d'une étude sur la formation continue, portant sur la période 1999-2005, réalisée par la Dares (Direction de l'animation, de la recherche, des études et des statistiques), émanation du Minefe.

En effet, le taux de participation financière (rapport entre les dépenses consenties et la masse salariale) est passé de 3,22% en 1999 à 2,84% en 2005. Des taux néanmoins supérieurs au seuil minimal fixé par la loi qui est de 1,6% depuis 2006.

Selon la Dares, c'est surtout dans les grandes entreprises que le taux de participation financière a le plus baissé au cours des dernières années. Par exemple, dans les entreprises de 500 à 2 000 salariés, ce taux est passé de 3,55% en 1999 à 3,34% en 2005. Idem pour les entreprises de plus de 2 000 salariés : de 4,42% à 3,77%.

Si le taux de participation est resté relativement stable dans les plus petites entreprises, celui-ci est en revanche plus proche du seuil légal (1,92% dans les entreprises de 20 à 49 salariés).

Pour rappel, les entreprises doivent dépenser une fraction minimale de leur masse salariale au profit de la formation de leurs propres salariés ou au profit d’un organisme paritaire mutualisateur (OPCA). En règle générale, 0,9 % de la masse salariale est destiné à financer notamment les formations relevant du plan de formation de l’entreprise.

En 2005, dans le secteur privé, les entreprises de 10 salariés ou plus ont dépensé directement 4,9 milliards d’euros pour former leurs salariés. Dans le même temps, les dépenses des OPCA ont atteint 3,6 milliards d’euros.