Mon compte Devenir membre Newsletters

Les dirigeants de PME proposent à Pierre Moscovici un Pacte de Confiance Entrepreneuriale

Publié le par

Remis ce lundi au ministre de l'économie lors de la Conférence annuelle des entrepreneurs, ce pacte contient trois propositions et une vingtaine de mesures pour booster la compétitivité et l'innovation en France.

Rassemblés aujourd'hui à Bercy, à l'occasion de la Conférence Annuelle des Entrepreneurs, des dirigeants d'entreprise ont proposé à Pierre Moscovici, ministre de l'économie, un Pacte de confiance Entrepreneuriale (PCE). S'étendant sur dix années, ce pacte comporte trois propositions et une vingtaine de mesures phares, pour booster la compétitivité en France :

1/ Mettre la culture entrepreneuriale au cœur de notre modèle éducatif et social

– Une reconnaissance du rôle de l'entrepreneuriat comme moteur de prospérité économique et sociale, et dans la création d'emplois
– Une nécessaire valorisation de la réussite des entreprises françaises et des parcours de leurs entrepreneurs
– L'intégration de la culture entrepreneuriale à tous les stades de l'enseignement

2/ Développer l'écosystème entrepreneurial français

Les entrepreneurs proposent de :

– Dispenser l'éducation et la formation permettant d'acquérir un état d'esprit d'entrepreneurial
– Créer un statut de l'entrepreneur
– Mettre en place un Small Business Act
– Concevoir la transmission comme une phase de développement-clé pour que l'entreprise
– Développer une culture de solidarité et de cotraitance
– Systématiser le mentorat pour les entrepreneurs
– Simplifier et stabiliser le cadre législatif, réglementaire, fiscal

3/ Dynamiser le financement des PME

Cette proposition a pour objectif de dynamiser le financement des PME grâce notamment à une meilleure orientation de l'épargne des Français.

Ainsi, les entrepreneurs proposent :

– D'inviter chaque mois un ministre, un président de conseil régional ou général, un parlementaire, un haut fonctionnaire à passer un jour dans une PME pour comprendre et dialoguer.
– Sur le modèle allemand, de mettre en place un Conseil national d'orientation composé d'entrepreneurs qui sera chargé de donner un avis opérationnel sur l'impact économique des lois et décisions du gouvernement sur les entreprises ainsi que d'autres mesures qui visent à donner à l'entrepreneuriat une visibilité légitime en France.