Mon compte Devenir membre Newsletters

Les donneurs d'ordres peinent à capter l'innovation fournisseurs

Publié le par

Selon une étude réalisée par la Warwick Business School, seuls 35 % des donneurs d'ordres mesurent la valeur financière de l'innovation fournisseurs dans leurs résultats.

Les cadres dirigeants ont besoin d'aide pour mesurer l'innovation apportée par leur partenaire en services externalisés. Voici l'enseignement tiré d'une étude réalisée par la Warwick Business School auprès de 250 DSI et de directeurs financiers issus des plus grandes entreprises européennes.

Difficulté pour mesurer les bénéfices

En effet, si 70 % d'entre eux reconnaissent l'importance de l'innovation découlant de l'externalisation et son impact sur les performances financières de leurs entreprises (64 % admettent même avoir effectué un investissement sans précédent dans ce secteur par rapport aux trois dernières années), ils ne sont toutefois que 35 % à mesurer la valeur financière de l'innovation dans leurs résultats. L'étude indique que malgré cette difficulté à mesurer les bénéfices de l'innovation une confiance accrue dans le rôle de l'externalisation se développe.

Priorité à l'innovation

L'étude prouve également que l'innovation est en tête de liste des priorités des répondants, lesquels se tournent vers leur partenaire externalisé pour les aider à conduire l'innovation. Deux tiers des DSI (66 %) indiquent qu'ils souhaitent bénéficier d'un cadre de gestion de l'innovation pour convertir des idées en produit ou en service, tandis qu'une nette majorité (67 %) recherche le concours de son partenaire externalisé pour concrétiser ses idées et concevoir des processus créatifs et améliorés. La moitié des responsables des contrats de sous-traitance interrogés, incluant les DSI et les directeurs financiers, déclare être disposée à dépenser davantage pour un service externalisé capable de générer une innovation régulière.