Mon compte Devenir membre Newsletters

Les délais de paiement s'allongent selon CroissancePlus

Publié le par

D'après une étude réalisée par CroissancePlus, trois entreprises sur quatre subissent un allongement des délais de paiement. Face à ce constat négatif, l'association décide d'employer les grands moyens en envoyant une lettre ouverte aux pouvoirs publics et grands comptes du CAC 40.

73% des entreprises subissent un allongement des délais de paiement de leurs clients. Et les entrepreneurs ne sont pas plus optimistes pour les mois à venir : 79% pensent que les délais de paiement vont continuer à se dégrader. Tels sont les enseignements principaux d'une étude flash réalisée par l'association CroissancePlus auprès de ses 350 entrepreneurs. 

Olivier Duha, président de CroissancePlus confirme : « Des PME sont prises en otage par certains grands groupes irresponsables. Notre enquête sur les délais de paiement est une nouvelle mise en garde. CroissancePlus alerte donc encore les pouvoirs publics et les grands comptes à être plus respectueux des PME et à appliquer les dispositions de la LME».

Malgré les améliorations liées à la LME, reconnues par 56% des entrepreneurs de CroissancePlus, et la création de la médiation inter-entreprises, dirigée par Jean-Claude Volot, les mauvaises pratiques perdurent donc largement.

Un médiateur des délais de paiement ?

CroissancePlus propose donc la création d’un médiateur des délais de paiement pour que les PME puissent dénoncer les mauvais payeurs et que des sanctions soient infligées rapidement.

« Les menaces de rupture de contrat qui pèsent sur les PME sont honteuses et dangereuses pour leur croissance et leur compétitivité. Il est aisé de comprendre que les PME ont besoin d’être payées dans les temps par leurs clients pour s’assurer une trésorerie qui leur permettent notamment d’investir et de grandir» explique Olivier Duha.

Lettre aux pouvoirs publics

Le président de CroissancePlus enverra également une lettre ouverte aux pouvoirs publics, relayée aux dirigeants des entreprises du CAC 40 et du SBF 120, dans les prochains jours, pour leur demander de faire respecter les délais de paiement dans chacune de leur entreprise. S’il n’y a pas d’amélioration dans les semaines à venir, une communication précise sur les grandes entreprises qui constituent leur trésorerie sur le dos des PME pourrait être envisagée.